Indy Blave, le blog

Indy Blave, le blog

"Happy birthdead"

IMG_5694.JPG

 

Comment faire du neuf avec du vieux ? Vous le lirez certainement dans la plupart des critiques : "Happy birthdead" est la rencontre de "Un jour sans fin" avec "Scream" soit donc une jeune fille qui se fait assassiner par un tueur masqué et se réveille illico le matin de cette même journée se donnant pour mission de trouver le coupable. 

 

Le choix d'emprunter l'idée de départ au classique d'Harold Ramis est complètement assumé par l'auteur qui fait d'ailleurs un clin d'œil au film au détour d'une scène. Il n'est d'ailleurs pas le premier à reprendre le principe, rappelez vous de "Edge of tomorrow" notamment avec Tom Cruise.

 

Cependant, "Happy birthdead" est avant tout un hommage à ce cinoche si sympa des 90's qui voyait déferler toutes sortes de tueurs tous plus tordus les uns que les autres. Le réalisateur Christopher Landon nous renvoie à cette époque. Car si le film se déroule de nos jours, jamais nous y voyons l'utilisation d'Internet et les smartphones n'apportent rien à l'intrigue. Au contraire, l'héroïne se débrouille telle une scout avec ses neurones et ses éventuels potes de proximité à supposer qu'elle ne soit pas en train de faire confiance à son futur assassin...

 

Et voilà un film, qui malgré une mise en bouche évocatrice d'une impression de déjà vu (et pour cause) parvient complètement à se renouveler. Le résultat est totalement jouissif à l'écran : le film est rythmé, sans temps mort et doté d'un suspense redoutable n'oubliant pas l'humour au passage. 

 

Par la même occasion, "Happy birthdead" nous révèle une actrice talentueuse en la personne de Jessica Roth. Présente dans l'intégralité des scènes, la jolie comédienne apporte toute son énergie, son charme et sa drôlerie à son personnage. Ne lui souhaitons pas forcément d'assumer la succession de Jamie Lee Curtis ou de Neve Campbell car il serait plaisant de la voir dans d'autres genres mais elle est assurément leur digne héritière.

 

L'ultime force du film, pas si évidente que cela, est d'arriver à tenir en haleine jusque la fin sans faiblir. Une grande réussite à l'arrivée.

 

 

 



19/11/2017
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 209 autres membres