Indy Blave, le blog

Indy Blave, le blog

Dix choses à savoir sur "Les sept mercenaires"

  

.

"Les sept mercenaires" est le film qui a véritablement lancé la carrière de Steve McQueen, en tout cas au cinéma après avoir été une vedette du petit écran avec la série "Au nom de la loi".

Retour sur dix informations à savoir sur le film :

 

1/ Un casting d'origine un peu différent

 

Comme beaucoup de films, le casting final des "Sept mercenaires" n'est pas forcement celui prévu à l'origine.

 

Un homme est passé : photo John Sturges, Spencer Tracy

 

Il fut furtivement question de Spencer Tracy pour jouer le rôle de Chris. Les sept mercenaires devaient alors être des vétérans de la guerre de sécession. Cette idée fut vite rejetée.

 

L'Homme aux colts d'or : photo Anthony Quinn, Edward Dmytryk

 

Anthony Quinn fut, en revanche, bien plus impliqué dans le projet et devait jouer Chris. Mais l'acteur entra en conflit avec la production notamment lorsque John Sturges accepta de diriger le film qu'à la condition d'être rattaché également en tant que producteur. Quinn finit par se retirer du projet laissant la place à Yul Brynner.

 

photo George PeppardAffiche Gene Wilder

 

Le rôle de Vin fut d'abord proposé à George Peppard et, plus étonnant, à Gene Wilder avant que le rôle ne revienne à notre cher Steve McQueen.

 

Johnny Guitar : photo Joan Crawford, Nicholas Ray, Sterling Hayden

 

Sterling Hayden devait jouer Britt mais "Johnny Guitar" déclina l'offre. C'est Robert Vaughn qui suggéra son ami James Coburn à la production. Coburn fut le dernier des mercenaires à être engagé.

 

2/ Un tournage difficile

 

Dire que Yul Brynner et Steve McQueen ne s'entendirent pas du tout est un euphémisme. Les deux acteurs furent à couteaux tirés durant tout le film. McQueen, acteur de cinéma débutant, voulait absolument se distinguer de Brynner. Observez bien le film, vous constaterez que McQueen, lorsqu'il est en arrière plan, fait souvent des gestes pour se faire remarquer, comme jouer avec son chapeau. Ce comportement irrita au plus haut point Brynner, star du film et récemment Oscarisé. 

Brynner eut sans doute tort de craindre que McQueen. Difficile, en effet, de ne pas reconnaitre que Charles Bronson et James Coburn volent également quelque peu la vedette à la star.

 

Cela n'empêcha pas Yul Brynner de se marier durant et sur le tournage du film en invitant toute l'équipe, McQueen également.

 

 

 

Sur le tournage du film...Un moment de sympathie tout de même !

 

3/ McQueen prêt à tout

 

A l'origine Steve McQueen ne pouvait pas tourner "les sept mercenaires". En effet l'acteur était engagé sur le tournage de sa série "Au nom de la loi". La légende (véridique ? inventée ? exagérée ?) raconte que McQueen provoqua un authentique accident de voiture et prétexta être blessé afin de se libérer du tournage de la série et faire le film de John Sturges

 

4/ McQueen décidément rebelle

 

A l'origine, Steve McQueen voulait jouer le rôle de Chico finalement tenu par Horst Buchholz. Mais Sturges le voyait mieux dans le rôle de Vin. Reste que McQueen passa le tournage à ignorer l'acteur allemand qui ne cachera jamais pas la suite avoir détesté le futur Bullitt.

 

5/ Un pianiste célèbre

 

Peu de gens le savent mais un certain John Williams fit partie de l'orchestre de Elmer Bernstein. le futur compositeur des musiques de "Star wars", "Superman" et l'ensemble (ou presque) des films de Steven Spielberg était au piano.

 

6/ Des acteurs destinés à se retrouver

 

 

 

               D88FC50E-5BC4-4B47-948C-28DE9A68C187.jpeg

 

                     Coburn et Bronson dans "Le bagarreur"

 

 

Certains acteurs du film se retrouvèrent sur d'autres tournages par la suite. Steve McQueen retrouva James Coburn et Charles Bronson sur "La grande évasion" du même Sturges, mais aussi Robert Vaughn dans "Bullitt" (Peter Yates, 1968) puis "La tour infernale" (John Guilermin, 1974) ainsi que Eli Wallach dans son dernier film "Le chasseur" (Buzz Kulik, 1980). Au préalable, McQueen avait joué avec Brad Dexter et son pote James Coburn dans "Au nom de la loi".

James Coburn et Charles Bronson, outre "La grande évasion" tournèrent ensemble "Le bagarreur" (Walter Hill, 1975).

Brad Dexter et Yul Brynner se retrouvèrent sur les tournages de "Taras Bulba" de Jack Lee Thompson en 1962 et "Le mercenaire de minuit" de Richard Wilson en 1964.

Charles Bronson et Horst Buchholz se retrouvèrent dans le méconnu téléfilm (mais sorti en salles par ailleurs) "Raid sur Entebe" (Irvin Kershner, 1977).

Avant "Les sept mercenaires", Robert Vaughn avait débuté dans "les dix commandements" avec Yul Brynner.

 

7/ Oscar

 

Elmer Bernstein fut nommé à l'Oscar de la meilleure musique en 1961. C'est Ernest Gold pour "Exodus" qui l'emporta cette année là.

 

Robert Vaughn fut, pour sa part, nommé en meilleur espoir aux Golden Globres 61.

 

8/ Un acteur pas rancunier

 

 

 

Dans la biographie la plus complète sur McQueen, "Portrait of an american rebel", on apprend que Yul Brynner revint vers McQueen pour lui proposer de reprendre le rôle de Vin dans la suite "Le retour des 7". Dans cette suite, Steve McQueen, devenue une grande star entretemps, aurait fait jeu égal avec Brynner. Toutefois McQueen refusa le film préférant enchainer cette même année, 1966, les tournages de "La canonnière du Yang-Tsé" et "Nevada Smith"

Dans un autre livre, signé Michael Munn, toujours consacré à McQueen, on apprend que les deux acteurs se seraient réconciliés par la suite.

 

9/ Des suites

 

1C83CDD1-B30B-4C9B-9FF3-4583C44E2CF5.jpeg
                                   

 

Yul Brynner avec Robert Fuller qui remplace McQueen dans le rôle de Vin dans "le retour des sept"

 

"Les sept mercenaires fit l'objet de trois suites. Yul Brynner joua dans "Le retour des sept" signé Burt Kennedy en 1966.

Le rôle de Chris fut repris par George Kennedy dans "Les colts de sept mercenaires" (Paul Wendkos, 1969) puis par Lee Van Cleef (on constatera que les producteurs ne cherchèrent pas spécialement une ressemblance physique à Brynner) dans "La chevauchée des sept mercenaires" (George McCowan, 1972).

 

10/ Brynner de retour dans le rôle...en méchant

 

 

 

En 1973, Yul Brynner tourne "Mondwest". Dans ce film de science fiction, l'acteur incarne un cow-boy robot directement inspiré de son personnage de Chris Adams. Sauf que cette fois son personnage est un meurtrier sans pitié !

 

Retrouvez un résumé des "Sept mercenaires" en cinq minutes...à ne pas regarder si vous ne connaissez pas le film !

 



24/09/2018
2 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 238 autres membres