Indy Blave, le blog

Indy Blave, le blog

« Ma vie avec John F. Donovan »

166A737F-23F4-47FC-9706-4305EE9F70F9.jpeg

 

Le 8e film du surdoué Xavier Dolan (qui n’a pas encore 30 ans) est aussi son premier tourné en langue anglaise. Tel un Terence Mallick, Dolan fait rêver les plus grosses stars qui rêvent de tourner avec lui. Pour preuve ici ce ne sont rien moins que Natalie Portman, Susan Sarandon, Kathy Bates et Kit Harrington qui ont répondu présents à l’appel du jeune canadien.

 

Et ils ont bien eu raison d’accepter : « Ma vie avec John F. Donovan » est un pur bijou cinématographique, une œuvre magnifique qui est un véritable message d’amour de son auteur à l’œuvre qui est la sienne : le cinéma. Dolan en montre ses joies d’abord à travers les rêves que peuvent transporter le septième art. Ici ce sont les yeux d’un jeune garçon qui pousse le fanatisme ressenti pour son idole jusqu’à échanger avec lui une correspondance de plusieurs années. 

 

Et puis il y a le revers de la médaille, notamment pour ceux qui vivent sous la lumière des projecteurs. Le côté pile est glamour, c’est la célébrité, l’argent, les sorties. Le côté face ce sont les travers, la drogue, l’alcool et surtout cacher une sexualité qui, en 2019, reste chez beaucoup de stars taboue et Dolan sait de quoi il parle même si le cinéaste a depuis longtemps mis les points sur les I à ce sujet.

 

Dolan a une histoire qu’il maîtrise du bout des lèvres. Ce petit garçon fan devenu lui même acteur c’est lui. Au point d’ailleurs de se demander pourquoi il ne s’est pas octroyer le rôle du garçon devenu adulte. Sans doute pour éviter toute comparaison évidente avec lui. Malin.

 

Comme évoqué plus haut, Dolan s’est offert un casting quatre étoiles. Il y a d’abord ce choix merveilleux qu’est Kit Harrington. Qui mieux que lui pouvait incarner une mega vedette de série ? La star de « Game of thrones » se voit enfin offrir un rôle en or duquel il se tire avec les meilleurs honneurs qu’il soit. Les excellentes Susan Sarandon et Kathy Bates lui donnent la réplique au détour de scènes fortes faites parfois de petits riens mais suffisamment marquantes. Il y a l’épatant Jacob Tremblay, qui s’offre déjà une filmo de dingue, dont le naturel décoiffe à chaque apparition. Un enfant star extraordinaire dont on souhaite une destinée à la Natalie Portman qui joue sa mère justement ici. Natalie Portman géniale encore une fois pulvérise tout le monde à chacune de ses apparitions. L’actrice est grande, magnifique, bouleversante et nous offre le meilleur d’elle même. A elle la meilleure scène du film qui la voit chercher son fils sous une pluie battante. Ou comment mettre ko debout tout le monde. 

 

Embelli encore davantage par une bande-originale étourdissante, Xavier Dolan signe une œuvre magistrale et puissante. Sans doute son meilleur film.

 

 



14/03/2019
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 264 autres membres