Hommage à Roy Scheider - cinéma, nouveauté, critiques, actualités, bandes-annonces

Indy Blave, le blog

Indy Blave, le blog

Hommage à Roy Scheider

 IMG_6210.JPG

 

 

 

 

 

 

 

 

TITRES DE GLOIRE :

 

Né en 1932, Roy Scheider commence sa carrière dans un film d'horreur "The curse of the living corpse" en 1964 puis continue avec des rôles secondaires dans "Loving" ainsi que dans "Portrait d'une enfant déchue" où il a Faye Dunaway pour partenaire.

 

Il est révélé en 1971 aux côtés de Gene Hackman dans "French connection" un film qui, outre son triomphe en salles, remporte l'Oscar du meilleur film (et meilleur acteur pour Hackman) et permet à l'acteur d'obtenir sa première nomination (en 2nd rôle). C'est le début d'une décennie très riche pour lui.

 

 

Cette même année 71, il côtoie la belle Jane Fonda dans "Klute".

 

   

 

L'acteur fait ensuite une petite escale française en jouant un tueur sous la direction du français Jacques Deray dans l'excellent "Un homme est mort" puis est dirigé par Michael Howard dans "L'attentat", les deux fois face à Jean-Louis Trintignant.

 

En 1973, Scheider tourne "Police puissance 7" souvent considéré, à tort, comme une suite ou un spin off de "French connection" alors que l'acteur y joue bien deux personnages, certes au même prénom, mais malgré tout bien distincts. Il n'en reste pas moins que le film emploie les mêmes caractéristiques que le film de William Friedkin avec en point d'orgue une course poursuite en voitures tout aussi spectaculaire : 

 

 

Mais c'est en 1975 qu'il devient une superstar grâce au succès planétaire du film de Steven Spielberg "Les dents de la mer" plus gros succès en recettes de tous les temps à l'époque. 

 

C'est lui même qui remet en 76, l'un des Oscars gagné par "Les dents de la mer" : 

 

 

Il est l'année suivante le frère de Dustin Hoffman dans l'excellent "Marathon man", l'occasion de révéler pour ses dames sa musculature de boxeur qu'il fut durant une scène de bagarre intense :

 

 

 

Il remplace ensuite  Steve McQueen prévu pour le rôle principal du "Convoi de la peur" le remake maudit du "Salaire de la peur" signé par William Friedkin. Même si le film est alors un échec relatif il est alors considéré comme l'égal de de Niro et Pacino.

 

 

En 78, bien que réticent, il retrouve son personnage de Martin Brody dans "Les dents de la mer 2" signé cette fois par le français Jeannot Swartz. Il enchaine avec le polar "Meurtres en cascade" signé par le futur réalisateur du "Silence des agneaux", Jonathan Demme.

 

Il est ensuite la vedette de la palme d'or "All that jazz" qui lui vaut sa seconde nomination aux Oscars, en tant que meilleur premier rôle cette fois.

 

 

Les années 80 débutent plutôt bien pour lui puisqu'il obtient un succès avec le polar "La mort aux enchères", avec Meryl Streep,en 82 puis "Tonnerre de feu" film d'action qui inspira "Supercopter" en 84. 

Enfin il tourne en 84 la suite du chef d'oeuvre de Kubrick "2001", "2010" très en dessous de l'original.

 

ET APRES ?

 

Roy Scheider va être nettement moins inspiré dans la suite de sa carrière : Le succès va en effet être pour ainsi dire aux abonnés absents malgré quelques films intéressants comme "The Men's club" en 86, avec Harvey Keitel ainsi que  "Paiement cash" cette même année.

 

 

 

On le croise également ces années là en train de donner la réplique à la star tv du moment, Kirk Cameron dans "Listen to me" ou renouer avec le polar avec "Cohen and Tate.

 

En 91, l donne la réplique dans le soporifique "La maison Russie" à Sean Connery.

 

Il s'oriente vers la tv et retrouve Steven Spielberg producteur de la série "Seaquest" qui obtient un certain succès.

 

Que retenir d'autre ? "Le festin nu" de David Cronenberg, "Romeo is bleeding" intéressant polar de Peter Medak, "Etat d'urgence" où il joue le président,, rôle qu'il tient de nouveau dans "Chain of command". 

 

On le retrouve dans un tout petit rôle dans "L'idéaliste" qui lui permet d'être dirigé par Francis Coppola mais le plus intéressant est le très beau "Back home" où il joue les patriarches aux côtés de Julianne Moore.

Durant les dernières années de sa vie, on le retrouve encore dans "The punisher" ou encore à la télévision dans la série "New York 911" durant quelques épisodes

Son dernier rôle, il le tiendra dans "Iron cross" en 2007.

 

Il meurt d'un cancer le 11 février 2008 à l'âge de 75 ans.



10/02/2016
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 235 autres membres