Indy Blave, le blog

Indy Blave, le blog

Qu'est-il devenu ? Timothy Dalton

Talisa Soto, Timothy Dalton& Carey Lowell: Talisa Soto, Timothy Dalton& Carey Lowell 

 

 Timothy Dalton très très bien entouré des très belles Carey Lowell et Talisa Soto dans "Permis de tuer"

  

TITRES DE GLOIRE

Né en 1946, le Gallois Timothy Dalton se fait remarquer en 1968 aux côtés de Peter O'Toole dans "Un lion en hiver"

 

Timothy

 

Il est déjà repéré à cette époque par Albert Broccoli pour succéder à Sean Connery dans le rôle de James Bond. Mais l'acteur montre peu d'entrain à jouer un personnage pour lequel il estime être trop jeune pour l'incarner. Il traverse les années 70 entre cinéma et théâtre (l'acteur est un Shakespearien convaincu).

 

Dans les années 70, on peut voir l'acteur aux côtés de Marcello Mastroianni dans "Le voyeur", de Vanessa Redgrave (qui fut sa compagne plus de dix ans) dans "Mary Stuart, Reine d'Ecosse", d'Alec Guiness et Richard Harris dans "Cromwell". On retrouve également Dalton dans "Les hauts de hurlevent" ainsi que "La trahison" (au titre anglais prédestiné "Permission to kill") où il côtoie Ava Gardner et Dirk Bogarde ainsi que "Sextette" où il a notamment Mae West, Tony Curtis et Ringo Star pour partenaire sans oublier "Agatha" de nouveau avec Vanessa Redgrave mais aussi Dustin Hoffman.

 

On le remarque en 80 dans le désormais méga-culte "Flash Gordon" mais aussi dans "Chanel solitaire" où il occupe un des rôles principaux aux côtés de Marie-France Pisier et Rutger Hauer puis dans la série tv "L'amour en héritage". 

 

"Flash Gordon"

 

En 1986, Pierce Brosnan est choisi pour succéder au retraité Roger Moore dans le rôle de James Bond. Mais à l'instar de Tom Selleck qui dût refuser le personnage d'Indiana Jones pour cause de contrat avec la série "Magnum", Brosnan doit lui aussi décliner l'offre à cause de son engagement avec la série "Remington Steele". Ce désistement permet à Dalton d'hériter du rôle.

 

Timothy Dalton as James Bond in "The Living Daylights" in 1987.

 

Après la période "pépère" de Roger Moore, Dalton reprend le personnage dans un style beaucoup plus proche du modèle de référence Sean Connery.

 

Dalton incarne deux fois l'agent 007, dans deux des meilleurs films de la série, "Tuer n'est pas jouer" en 87 et "Permis de tuer" en 89. A l'issu du 2e épisode, dont les résultats au box office demeurent les pires de la saga, des conflits de production empêchent l'adaptation d'un James Bond durant 6 ans. Entre temps Dalton, qui n'a qu'une sympathie réduite pour le personnage, annonce qu'il ne rempilera pas pour un 3e opus laissant, enfin, la place libre à Brosnan.



 

ET APRÈS ?

 

N'ayant jamais eu une passion démesurée pour le 007e art, Dalton se consacre essentiellement au théâtre et Shakespeare. Cela n'empêche pas l'acteur d'être encore au cinéma. Il tient le rôle principal de "La putain du roi" lequel se retrouve en sélection au festival de Cannes 1990 puis le film d'action "The Rocketeer" en 91.

 

 

En 94, il fait partie de l'impressionnant casting de "Naked in New-York" dans lequel on peut voir notamment Eric Stoltz, Tony Curtis, Mary Louise Parker ou encore Whoopi Goldberg.

 

En 1997, il donne la réplique à Fran "nounou d'enfer' Dresher dans "L'éducatrice et le tyran". On le voit également  dans le rôle de César dans une nouvelle adaptation de "Cléopatre" puis dans "Les looney tunes passent à l'action" dans lequel il joue...un agent secret sans oublier "Hot fuzz" en 2007.

 

"L'éducatrice et le tyran"

 

En 2010, on l'a revu aux côtés de Johnny Depp et Angelina Jolie dans "The tourist" ainsi que dans les séries TV "Dr Who" puis la saison 4 de  "Chuck" où, décidément, il incarne encore un agent de sa majesté...

 

Depuis 2014, il est l'une des vedettes de la série "Penny Dreadfull"

 

 



21/03/2016
3 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 238 autres membres