Indy Blave, le blog

Indy Blave, le blog

Steve McQueen en musique

 

The Thomas Crown Affair: Original MGM Motion Picture Soundtrack [Enhanced CD]

 

 

Des films de Sreve McQueen, on ne retient pas uniquement l'excellente interprétation de sa vedette principale. Steve McQueen a eu l'occasion de jouer dans des oeuvres où la musique est, bien souvent, restée dans la mémoire collective. La preuve en 10 morceaux :

 

1/ "Au nom de la loi" (1958/61)

 

La série qui lança la carrière de l'acteur fut mémorable en bien des points : Son acteur principal bien sûr, sa Winchester à canon scié et un générique associé à une musique signée Rudy Schrager.

 

 

2/ "Les sept mercenaires" (1960)

 

Le film qui a lancé la carrière cinématographique de Steve McQueen. Et Elmer Bernstein signe là la musique de western la plus célèbre de l'histoire du cinéma au même titre que les partitions d'Ennio Morricone pour Sergio Leone.

 

 

3/ "La grande évasion" (1963)

 

A star is born. Steve McQueen entre dans la légende du cinéma. Toujours dirigé par John Sturges, c'est de nouveau sur la musique d'Elmer Bernstein que l'acteur se fait la belle en moto.

 

 

4/ "Le kid de Cincinnati" (1965)

 

C'est Lalo Schiffrin qui signe la musique de cet excellent film sur le milieu du poker. Mais c'est surtout l'inoubliable chanson de Ray Charles qui est resté dans les mémoires.

 

 

5/ "La canonnière du Yang-Tsé" (1966)

 

1ère et unique nomination à l'Oscar pour McQueen. Et une musique signée Jerry Goldsmith qui vaudra au compositeur également une nomination à l'Oscar.

 

 

6/ "L'affaire Thomas Crown" (1968)

 

L'inoubliable "Windmills of your mind" valut à Michel Legrand, Alan et Marilyn Bergman l'Oscar de la meilleure chanson en 1969.

 

 

 

7/ "Bullitt" (1968)

 

Après "Le kid de Cincinnati", McQueen retrouve Lalo Schifrin pour une magnifique partition et un polar entré dans la légende.

 

 

 

8/ "Guet apens" (1972)

 

On raconte que c'est McQueen lui même qui imposa Quincy Jones pour la musique de ce polar signé Sam Peckinpah.

 

 

 

 

9/ "Papillon" (1973)

 

C'est de nouveau Jerry Goldsmith qui signe la musique de cette rencontre au sommet entre Steve McQueen et Dustin Hoffman.

 

 

10/ "La tour infernale" (1974)

 

Le grand John Williams avait déjà signé la musique d'un film avec Steve McQueen ("The Reivers" en 69). C'est sans doute l'une des meilleures musiques de film de son auteur, certainement un peu trop mésestimé. Une nomination à l'Oscar pour le futur auteur de "Star Wars"

 



11/10/2015
3 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 238 autres membres