Indy Blave, le blog

Indy Blave, le blog

« Venom : Let there be a carnage »

AFBF9FAE-F631-42A6-9AE4-3D85754F7660

 

 

 

Que faut-il espérer de la suite d’un premier épisode déjà peu fameux ? Le premier opus a été très loin d’être une réussite. La scène post-générique laissait supposer, cependant, la perspective d’une suite alléchante. Hélas…

 

« Venom » deuxième du nom atteint des sommets de nullité que l’on a rarement vu chez Marvel. On se demande comment, avec un tel budget, on peut à ce point rater un film. Tout est consternant de bêtise ici.

 

« Venom 2 » c’est d’abord une succession de gags tous plus débiles les uns que les autres qui, non contents d'être répétitifs, n’arrivent même pas à nous faire afficher un rictus. C'est à se demander si les spectateurs ne sont pas pris pour des neuneus sans cervelle. On critique souvent les comédies françaises pour leur humour au ras des pâquerettes. "Venom 2" est là pour nous rappeler que Hollywood aussi sait faire dans la drôlerie lourdingue...

 

Le scénario ? Si on peut appeler cela ainsi tant il semble avoir été écrit sur une seule feuille A4. Une histoire bateau avec zéro bonne idée de mise en scène. Tout est plan / plan filmé à la va vite sans aucune originalité dans le style.

 

Le casting ? Tom Hardy semble un peu se demander ce qu’il fait ici tandis que Woody Harrelson, affligé d’une coiffure consternante, fait le minimum syndical. Quant à Michelle Williams, elle est ici renvoyée au titre de faire valoir. Voir ces trois talentueux acteurs déambuler sans âme dans ce fumier cinématographique est un vrai crève cœur.

 

Les scènes d’action ? Elles défilent devant nos yeux avec cette constante impression de déjà vu en mieux ailleurs. Les images sont froides, sans richesses apportées. Pire encore, elles sont d'une totale laideur quand on arrive un temps soit peu à suivre l'action tellement elle est mal filmée.

 

Résultat : entre déception et écœurement, « Venom 2 » se voit avec un sentiment d’ennui total et même la scène post-générique ne laisse planer aucun doute sur la suite : cela risque de continuer à être sacrément mauvais.

 

 

 



21/10/2021
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 312 autres membres