Indy Blave, le blog

Indy Blave, le blog

« A couteaux tirés »

5763D13F-41B4-4A29-B52D-B7DB78BBBDEE

 

 

Très en vogue dans les années 70 / 80, le film « Cluedo » refait un come back intéressant depuis quelques temps. Film « cluedo » ? Entendez par là le film à suspense tenu dans un lieu quasi unique tel le train dans « Le crime de l’Orient-express » ou un bar perdu au fin fond de l’ouest comme dans « Les huit salopards ».

 

« A couteaux tirés » vise la veine pure de ce qui aurait pu être un roman d’Agatha Christie. Une maison huppée, une famille déchirée avec ses membres qui ont chacun une sérieuse raison d’avoir envoyé dans l’au delà le patriarche.

 

Et le détective Benoit Blanc n’est pas sans rappeler un certain Hercule Poirot...

 

C’est Daniel Craig qui prête ses traits à ce détective. L’acteur semble avoir voulu s’offrir un rôle « tranquille » avant de reprendre les péripéties tant attendues de l’agent 007. Le James Bond en titre  se montre à l’aise avec une plénitude de décontraction qui colle bien à son personnage. C’est, par ailleurs, l’occasion pour l’acteur de faire connaissance avec la future James Bond girl Ana de Armas. La délicieuse actrice cubaine est la grande révélation de ce film dont elle tient finalement la vedette. L’actrice n’est pas qu’un pion au milieu de stars mais bel et bien un personnage à part entière.

 

Car effectivement des stars, il y en a : de Jamie Lee Curtis à Don Johnson en passant par Chris Evans, Michael Shannon, Christopher Plummer et Toni Collette c’est une galerie de têtes connues qui défilent devant la caméra pour notre plus grand plaisir. Il semblerait qu’ils se soient tous bien pris au jeu aussi ce qui contribue à la réussite du film.

 

De stars et une fille canon c’est bien mais le film ? Après sa débâcle « Star Wars », Ryan Johnson avait besoin de se rassurer. C’est chose faite avec ce polar fort réussi qui respecte tous les codes du genre à coup de surprises pas trop lourdes ni exagérées le tout autour de séquences souvent judicieuses qui allient effroi ou humour suivant les moments avec un dosage parfait entre chaque.

 

En tout état de cause, ce « À couteaux tirés » pourrait très bien devenir rapidement un classique du genre tant son lot de suspense est bluffant jusque son final forcément inattendu. A l’heure des harassants blockbusters sans âme qui polluent nos écrans, cela fait du bien de voir un film sans action ni effet spéciaux nous tenir en haleine plus de deux heures durant. Comme quoi c’est pas toujours nécessaire de dépenser des centaines de millions de dollars.



11/12/2019
2 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 274 autres membres