Indy Blave, le blog

Indy Blave, le blog

"Cowboys et envahisseurs"

 

 

Cowboys & envahisseurs

 

 

A l'ouest il y a sacrement du nouveau ! Voilà tipa que ces bons vieux cowboys s'en vont casser maintenant de l'alien là où, auparavant, c'étaient forcément ces maudits indiens qui s'y collaient (Apaches, Commanches, Sioux, Cheyennes...il y en avait pour tous les goûts).
Avec son pitch de départ et son titre de série z, "Cowboys et envahisseurs" avait tout du nanar à ranger au fin fond de n'importe quel vidéo club.
Seulement voilà le film est produit par Spielberg, réalisé par Jon Favreau (les "Iron Man", c'est lui) et interprétés par Daniel Craig et Harrison Ford. Et là obligatoirement ça change tout. D'un coup, le film prend une toute autre dimension qui en met pleins les mirettes. Car il faut bien l'avouer, nous avons là un blockbuster qui sort des habituelles superproductions hollywoodiennes que le temple du cinéma nous pond habituellement. Oui une entreprise d'un tel budget qui part d'un synopsis de départ aussi original, ce n'est pas si courant. Certes le western et la sf avaient déjà fait leurs présentations ("wildwild west", "Mondwest") mais n'avaient jamais forcement lorgnés sur une sorte d' "independance day" où les avions de chasse de l'US navy sont échangés par des chevaux, les militaires par des marshalls et des indiens et New York par une petite cité de l'ouest sauvage. 
Cela donne un film assez surprenant notamment au cour d' une première partie où le film est construit comme un pur western dans la grande tradition du genre. Jon Favreau a bien suivi le conseil d' Oncle Spielberg pour cette partie où, à l'instar des "dents de la mer", le monstre est plus suggéré que montré.
Mais dès lors que les aliens apparaissent de plus en plus à l'écran, le film perd un peu de son excellent souffle du début. Et surtout le réalisateur  manque cruellement d' humour pour son film. Favreau se montre curieusement incapable d' insuffler des passages légers en se prenant trop au sérieux. Sans doute a t il moins écouté la deuxième leçon de l'auteur de "Jurassic Park" qui a toujours su ne jamais se prendre au sérieux dans ses films populaires en y mettant une bonne dose d' humour. Preuve en est faite que le grand Steven reste maitre en la matière et que sa "patte" ici aurait donné un film plus intéressant encore.
Mais ne boudons pas notre plaisir. La Mecque du cinema nous sert tellement de suites, de remakes et autres, que l'on aurait tort de faire la fine bouche devant ce pur divertissement au demeurant captivant où l'action est indiscutablement au rendez vous. Et cerise sur le gâteau, ce sont donc rien moins que James Bond et Indiana Jones qui sont chargés de mettre une raclée à ces maudits aliens. Les deux acteurs s'en donnent à cœur joie pour servir un public qui n'oubliera pas que jamais, non jamais, il n'y a eu de personnages plus charismatiques au cinema que l'agent 007 et l'archéologue de choc. La réunion de ces deux figures emblématiques autour d'un même film d' action vaut assurément le déplacement.



27/08/2011
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 238 autres membres