Indy Blave, le blog

Indy Blave, le blog

Dix films incontournables avec Jack Nicholson

 

 

Jack Nicholson!

 

 

 

Dix films indispensables de Jack Nicholson ;

 

"Easy Ryder"

 

Jack n'a qu'un rôle secondaire mais marqua les esprits dans ce film méchamment cultissime. A star is born. Et première nomination aux Oscars.

 

 

"Cinq pièces faciles"

 

Jack excelle ici dans le rôle d'un ancien prodige du piano. Nouvelle nomination aux Oscars.

 

 

"Chinatown"

 

Jack joue ici un privé sous la direction de Roman Polanski. L'acteur tournera une suite qu'il dirigera lui même "The two Jakes" en 1990.

 

 

"Vol au dessus d'un nid de coucou"

 

Le chef d'œuvre de Milos Forman a permis à la carrière de Jack Nicholson de prendre une dimension supérieure. Désormais il est l'égal des plus grands à commencer par ses camarades révélés durant la même époque qui ont pour nom Robert de Niro, Al Pacino ou encore Dustin Hoffman.

 

 

Premier Oscar pour l'acteur :

 

 

"Missouri breaks" 

 

Soyons honnête, le film d'Arthur Penn n'est pas à la hauteur des attentes. Mais impossible cependant de passer à côté de cette rencontre au sommet de Jack avec Marlon Brando.

 

 

"Shining"

 

Pour beaucoup la perf préférée de Jack. Le film qui montre toute la démesure de sa folie. Si le film eut un accueil mitigé à sa sortie, il a gagné depuis largement ses galons de classique du film d'épouvante.

 

 

"Le facteur sonne toujours deux fois"

 

Remake d'un classique du film noir, le film défraya la chronique de l'époque en raison des scènes "hots" entre Jack et la splendide Jessica Lange.

 

 

"Tendres passions"

 

C'eut pu être une œuvre mineure dans la carrière de Jack. C'est sans compter l'immense talent de Jack qui efface de sa présence tous ses partenaires.

 

 

Deuxième Oscar pour Jack :

 

 

"Batman"

 

Comme dans "Shining", Jack déploie ici toute sa folie au point de reléguer le héros chauve souris au rang de faire valoir. Le plus gros succès de l'acteur.

 

 

 

"Pour le pire et pour le meilleur"

 

Jack joue avec sa propre image de vilain gentil garçon dans cet excellent film

 

 

 

Troisième Oscar pour l'acteur :

 

 

 

Bien sûr, cette liste est subjective. Difficile de ne pas citer d'autres œuvres majeures de l'acteur comme "Ce plaisir qu'on dit charnel", "Profession reporter", "Le dernier nabab", "Reds", "Des hommes d'honneur" ou encore "Crossing guard"... 

 

La filmo énorme d'un acteur qui ne l'est pas moins.



23/04/2017
1 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 238 autres membres