Indy Blave, le blog

Indy Blave, le blog

« Forte »

 

076D5785-67C0-4091-8615-B19FA2A167DC.jpeg



Hier, Amazon rajoutait à son catalogue le film Forte de Katia Lewkowicz avec Melha Bedia ( petite sœur de Ramzy ).

 

Cette dernière a commencé à écrire le scénario il y a environ deux ans. La réalisatrice l'a rencontrée lors de l'un de ses spectacles qu'elle était venue voir avec sa fille de 10 ans. C'est le coup de foudre artistique ! Le film devait sortir fin mars mais au vue des récents événements tout est annulé.

 

Il y a deux semaines de cela, elle confiait à Yann Barthez dans le Petit Quotidien en plaisantant, que son rêve serait d'être contactée par Nextflix ou Amazon pour qu' ils rachètent les droits du film.

 

Le 15 avril, c'est chose faite. Elle souhaite qu'ainsi un maximum de personnes puissent voir le film et passent un bon moment pendant le confinement.

 

On peut dire que le pari est gagné : une heure trente de rire et de bonnes répliques. Son personnage est attachant et cela vient très probablement du fait que l'on retrouve beaucoup d'elle-même.

 

Le pitch : Nour est une jeune femme adorable mais qui ne possède pas une once de féminité. Elle fait la comptabilité dans une salle de sport, joue au foot dans une équipe masculine et passe la plupart de son temps libre avec ses deux meilleurs amis. Elle est «  la pote » de tout le monde, le garçon manqué de la bande. Elle a un déclic lorsque son ex copain lui explique qu'il ne la trouve pas assez féminine. Elle se lance sur un coup de tête dans la pole-dance. Sa prof qui devient peu à peu son amie est interprétée par Valérie Lemercier toujours aussi désopilante. Cette dernière la prend sous son aile et la pousse à se dépasser. Peu à peu, en entrant dans ce monde ultra féminin, elle apprend à s'accepter et à devenir une femme.

 

Autour d'elle gravitent des personnages drôles et hors norme : ses deux meilleurs amis eux aussi perdus dans la vie, sa mère qui s'inquiète en voyant les changements s'opérer sur sa fille...Les craintes maternelles sont amplifiées par son employé joué par Ramzy qui trouve les explications les plus invraisemblables pour justifier tant de bouleversements chez la jeune femme. Cela donne lieu à quelques moments comiques notamment quand il dit que toutes les femmes n'ont pas le même format et que Nour n'est pas en A4.

 

Le tout nous donne un bon moment de détente et derrière le ton léger de cette comédie, on nous délivre un beau message : toutes les femmes ne se ressemblent pas, l'important est de s'accepter.

 

Une bouffée d'oxygène dans nos salons pendant cette période si particulière.



17/04/2020
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 290 autres membres