Indy Blave, le blog

Indy Blave, le blog

Hommage à Elizabeth Taylor

 

 

 

 

 

                        

 

 

                           Le couple mythique : Richard Burton et Liz Taylor

 

 

 

 

Il y a des hommages qui viennent comme une évidence. L'âge d' or d' Hollywood, comme on le nomme souvent a perdu encore une de ses étoiles. Si la mort d' Elisabeth Taylor était, hélas, prévisible, elle n'en demeure pas moins un coup de tonnerre cinématographique. Évoquer la carrière de Liz Taylor, c'est évoquer 60 ans de carrière ! De ses débuts, alors qu'elle n'avait que 10 ans, dans le très populaire "fidèle Lassie" à quelques téléfilms d' usage de fin de carrière, c'est une sacrée page de cinema dont il fait retracer les points. Ornés du tournage le plus célèbre du monde, "Cleopatre", mais aussi d' une relation tumultueuse avec son plus célèbre mari, elle cumulera rien moins que 8 mariages, épousé deux fois : Richard Burton.
Avant son premier succès à l'âge de 10 ans dans "fidèle Lassie", Liz Taylor avait commencé sa carrière par un flop tel que les producteurs Universal se séparèrent d' elle après sa prestation jugée peu convaincante dans "there's one born every minute". "Fidèle Lassie" lui permet de rencontrer un autre enfant star, Roddy McDowall, qui fut son ami jusqu'à sa mort en 1989.

Son enfance, puis son adolescence, Elizabeth Taylor les passe sur les plateaux de cinéma enchainant des premiers rôles que ce soit dans "le grand national" aux côtés de Mickey Rooney, "le courage de Lassie" ou encore "les 4 filles du Dr March".

Mais très vite elle se voit proposer des rôles d'adulte. Dès l'âge de 16 ans, elle joue les épouses, celle de Robert Taylor (aucun lien de parenté) dans "Guet apens" puis "le père de la mariée" où elle donne la réplique à Spencer Tracy (film qui fit l'objet d'un remake avec Steve Martin).
Elle tourne pour la première fois en 1951 avec l'un de ses plus proches amis, voire plus, Montgomery Clift dans "une place au soleil" avant de retrouver Robert Taylor dans le classique "Ivanhoé"
C'est au milieu des années 50 que "l'artillerie lourde" de la filmo de Taylor arrive. Tout d'abord avec "Géant" avec James Dean et surtout Rock Hudson qui sera, lui aussi, un grand ami de l'actrice. Puis elle retrouve "Monty" Clift pour "L'arbre de vie" avant de tourner un de ses chefs d'oeuvre avec "La chatte sur un toit brûlant" avec Paul Newman. L'univers de Tennessee Williams, Taylor le retrouve ensuite pour "Soudain l'été dernier" de nouveau avec Clift. Mais c'est pour le moins connu "La vénus en vison' que l'actrice gagne son premier Oscar en 1960. 
Le sommet de sa carrière a lieu en 1961 quand elle damne le pion à toutes les grandes actrices du moment pour devenir "Cléopâtre". Le tournage du film est sans doute aussi connu que le film lui même. Avec son budget pharaonique (plus de 40 millions de dollars, un record sans doute encore aujourd'hui en tenant compte de l inflation), les frasques de Taylor et son partenaire Richard Burton ont failli couler de manière définitive la 20th century Fox. Le film est un énorme succès lors de sa sortie et fait entrer le couple Taylor/Burton dans la légende.
Le couple enchaine les films ensemble : "Hôtel international", "Le chevalier des sables", "Docteur faustus" et surtout "Qui a peur de Virginia Wolf" (qui vaut à Taylor son 2e Oscar) et "La mégère apprivoisée".
Elle côtoie le mythe Brando dans "Reflets dans un œil d'or" ou encore Robert Michum dans "Cérémonie secrète" ainsi qu'Henry Fonda dans "Les noces de cendre". 
Elle se met à tourner moins dans les années 70, les beaux rôles se faisant plus rares (problème récurant chez les actrices passés leurs 40 ans...). Elle tourne sous la direction de George Cukor dans "L'oiseau bleu" et fréquente encore du beau monde tout d'abord dans "Victoire à entebbé" avec Kirk Douglas, Burt Lancaster, Richard Dreyfuss et Anthony Hopkins puis dans "Le miroir se brisa" où elle retrouve son ami Rock Hudson mais aussi Tony Curtis.
A partir des années 80, Liz Taylor tourne davantage pour la tv, notamment dans "Nord et sud". Elle effectue une ultime apparition au cinéma dans "Les Pierrafeu", un film pas vraiment digne de sa carrière...
Connue pour sa prestigieuse carrière, Elizabeth Taylor le fut aussi pour sa vie privée.
Ce fut tout d'abord sa réputation de "mangeuse d'homme" qui prit les devants. Elizabeth Taylor fut rien moins que mariée huit fois ! Son plus célèbre mari fut bien sûr Richard Burton qu'elle épousa deux fois. Le couple n'eut cesse de faire les choux gras de la presse people notamment durant le tournage de "Cléopâtre".
De ses mariages, Taylor eut trois enfants et en adopta un quatrième.
L'actrice était connue aussi pour ses engagements et notamment pour la lutte contre le SIDA qui emporta son ami Rock Hudson en 1985 Sa renommée lui permit d'être suivie par beaucoup de stars dont Michael Jackson qui devint, à partir des années 80 l'un de ses meilleurs amis. La mort du chanteur en 2009 fut un choc terrible pour Liz.
Pourvu d'une santé sans cesse fragile, Elizabeth Taylor est morte ce 23 mars 2011 à l'âge de 79 ans. Sa mort a suscité une vive émotion


26/03/2011
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 238 autres membres