Hommage à Michel Galabru - cinéma, nouveauté, critiques, actualités, bandes-annonces

Indy Blave, le blog

Indy Blave, le blog

Hommage à Michel Galabru

 

 

 

S'il fallait citer tous les films dans lequel a joué Michel Galabru, cela équivaudrait à évoquer plus de 200 films. "Et autant de navets à part une dizaine" comme il aimait le reconnaitre lui même. Si tous, effectivement, ne furent pas des chef d'oeuvre, il peut tout de même se féliciter d'en avoir plus de dix de bons.

 

Sa carrière aura débuté en 1948. Après plus de 10 ans de petits rôles, l'acteur verra sa carrière véritablement décoller avec "Le gendarme de St Tropez" tout comme celle de son ami Louis de Funès. Les deux hommes, outre les "gendarmes" série qui comptera six épisodes en tout,  auront maintes fois l'occasion de se recroiser pour le meilleur et pour le rire. 

 

 

 

Parmi les films notables de l'acteur, on retiendra dans les années 60 : "La bourse ou la vie" (Jean-Pierre Mocky, 1965), "Le petit baigneur" (Robert Dhéry, 1967), "Un drôle de colonel" (Jean Girault, 1968)...

 

Les années 70 : "Jo" (Jean Girault, 1971), "Le viager" (Pierre Tchernia, 1971), "Elle cause plus...elle flingue" (George Lautner, 1972), "Un linceul n'a pas de poches" (Jean-Pierre Mocky, 1974)...

 

Extrait du "Viager" 

 

 

En 1976, il est bouleversant dans "Le juge et l'assassin" de Bertrand Tavernier qui sera un véritable tremplin dans sa carrière.

 

 

 

 

Le film lui vaut le César du meilleur acteur. 

 

 

 

L'acteur continuera à jouer dans de grands succès par la suite : "Flic ou voyou" (George Lautner, 1978), "La cage aux folles" (Edouard Molinaro,   1976)

 

             

 

 "Le guignolo" (George Lautner, 1979), "Les sous doués" (Claude Zidi, 1980), "Le choix des armes" (Alain Corneau, 1981).

 

Il est en 1983 le papy du titre "Papy fait de la résistance" énorme succès en salles.

 

 

                                                             

 

Cette même année, il joue aux côtés d'Isabelle Adjani dans "L'été meurtrier".

 

Par la suite, il tourne avec Bertrand Blier "Notre histoire" (1984), Luc Besson "Subway", 1985)

 

                                                           

 

Claude Berri "Uranus" (1991), Claude Zidi "Asterix et Obelix contre César", Dany Boon "Bienvenu chez les Ch'tis" (2009).

 

 

L'acteur sera resté actif jusqu'à la fin de sa vie, faisant encore de la scène en 2015. Michel Galabru est mort le 4 janvier 2016.



04/01/2016
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 235 autres membres