Indy Blave, le blog

Indy Blave, le blog

Hommage à Robin Williams

 

 

                                                  Robin Williams dans "le cercle des poètes disparus"

 

 

Robin Williams s'était fait connaitre à la télévision vers le milieu des années 70. Son premier personnage connu, aux Etats-Unis en tout cas, est Mork, extra-terrestre qu'il interprète d'abord dans un épisode de "Happy days" avant qu'il ne devienne le héros d'une série "Mork and Mindy" de 78 à 82 ce qui lui vaudra son premier Golden Globe.

 

Il fait également des apparitions télévisées dans le fameux "Saturday night live" ainsi que dans d'autres divers shows avant de se lancer sur grand écran dans "Popeye", sous la direction de Robert Altman, qui le révèle.

 

Extrait de "Popeye" :

 

 

Si "Popeye" n'est ni un grand film ni même un grand succès, la performance de l'acteur est saluée et lui ouvre les portes du cinéma. George Roy Hill fait appel à lui en 82 pour "Le monde selon Garp".

On le voit les années suivantes dans des films peu mémorables, pas forcément inintéressants, comme "La dernière passe" ou encore "Club paradis" de Harold Ramis où il a Peter O'Toole comme partenaire.

 

La renommée mondiale, Williams va la connaitre en 1987 grâce à son personnage de DJ dans l'excellent "Good morning Vietnam" de Barry Levinson qui lui vaut un nouveau Golden Globe ainsi que sa première nomination à l'Oscar.

 

Petite compil du film : 

 

 

Deux ans plus tard, il obtient ce qui reste pour beaucoup son meilleur rôle, l'inoubliable Mr Keating dans le cultissime "Le cercle des poètes disparus". Le film obtient un succès extraordinaire et place Williams dans la cour des grands. Le film lui vaut d'ailleurs sa deuxième nomination aux Oscars.

 

L'émouvante scène finale du "Cercle des poètes disparus" :

 

 

L'acteur carbure alors à fond et enchaine succès et performance d'acteur. On le retrouve dans "Fisher king" de Terry Gilliam (nouveau Golden globe et nouvelle nomination aux Oscars"), "L'éveil" de Penny Marshall avec son ami Robert de Niro ou encore "Hook" de Steven Spielberg où il incarne Peter Pan face à Dustin Hoffman en capitaine Crochet.

 

Il est aussi la voix du génie dans le dessin animé "Aladin".

 

En 1993, il obtient un énorme succès avec son personnage de "Mrs Doubtfire"  qui sera son plus gros succès en salles.

  

Il obtient un autre gros succès deux ans plus tard avec "Jumanji" avant de tourner une petite série de films moins inspirés qui lui permettent tout de même de travailler avec Francis Ford Coppola ("Jack", 1996); Kenneth Branagh ("Hamlet", 1996) ou encore Woody Allen (Harry dans tous ses états", 1997)

 

Il obtient enfin un Oscar en 98, en second rôle, pour son interprétation dans "Will Hunting" écrit par deux petits jeunes nommés Ben Affleck et Matt Damon...

 

Son Oscar : 

 

 

Malgré tout ses films suivants ne sont pas de grandes réussites et ne déplacent pas les foules en salles. Citons "Dr Patch" ou encore "Jakob le menteur" parmi les plus notables de cette époque.

 

L'acteur s'offre deux beaux rôles troubles dans les années 2000 dans "Photo obsession" de Mark Romanek et surtout le brillant "Insomnia" de Christopher Nolan où il affronte Al Pacino.

 

La bande-annonce de "Insomnia" :

 

 

Ses films suivants seront moins mémorables malgré un second rôle intéressant dans "La nuit au musée" en 2006. L'acteur prêta sa voix à quelques films d'animation comme "Happy feet"  et sa suite. Il avait retrouvé son réalisateur de "Good morning Vietnam", Barry Levinson pour "Man of the year".

 

En 2013, Williams joua Eisenhower dans "Le majordome" et devait reprendre son rôle emblématique de "Mrs Doubtfire".

 

L'acteur fait néanmoins le choix de mettre fin à ses jours le 11 août 2014. Il avait 63 ans.



12/08/2014
2 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 238 autres membres