Indy Blave, le blog

Indy Blave, le blog

« House of Gucci »

DA8F39B0-7AEC-47E9-BA7C-61350746E426

 

Les fans de Ridley Scott sont aux anges : deux films qui sortent a quelques semaines d’intervalles. Fait assez rare pour un cinéaste. Après son « Dernier duel », qui nous a pas vraiment convaincus ici, le réalisateur de « Alien » s’attaque à l’histoire de Maurizio Gucci, homme d’affaires Italien au nom bien connu et à la destinée tragique.

 

Pour ce faire, Scott retrouve Adam Driver, qu’il a déjà dirigé dans son précédent film. Driver apporte ses traits atypiques pour camper le beau gosse qu’était Gucci. L’acteur apporte tout son talent pour un personnage qu’il s’accapare sans mal en y mettant beaucoup de sa propre personnalité. Mais les yeux sont évidement davantage rivés sur sa partenaire. Lady Gaga. Après « A star is born », confirme sa montée en puissance dans le monde du cinéma. Exploitant sans mal ses propres origines italiennes, la chanteuse assure son rôle avec maestria sans jamais tomber dans le surplus. La star du film, même si elle ne cherche jamais à tirer la couverture vers elle, c’est elle et elle assume ce titre avec panache.

 

Un brin longuet, un défaut assez récurent dans le cinéma de Ridley Scott, « House of Gucci » est une œuvre intéressante à suivre, à défaut d’être palpitante, qui se laisse regarder sans déplaisir. On rêve quand même de revoir Scott nous concocter un de ses grands films dont il avait, il n’y a pas si longtemps encore, le secret.

 



24/11/2021
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 314 autres membres