"Nés en Chine" - cinéma, nouveauté, critiques, actualités, bandes-annonces

Indy Blave, le blog

Indy Blave, le blog

"Nés en Chine"

IMG_4641.JPG

 

 

Nouvesu long métrage proposé proposé par Disney Nature, "Nés en Chine" s'intéresse à plusieurs type d'animaux vivant dans l'Empire Céleste.

 

C'est, en effet, le petit distinguo qui le différencie des productions antérieures de la firme qui s'intéressaient à une seule famille, félins, grizzly ou encore singes, tandis qu'ici trois histoires se juxtaposent avec, à l'arrivée, des intérêts différents.

 

"Nés en Chine" c'est d'abord des images à couper le souffle de régions asiatiques très peu connues car peu arpentées par l'Homme ce qui leur permet d'avoir conservé un certain aspect authentique.

 

De voir de telles images en 2017 étonne et conquiert les yeux en un rien de temps. Passées quelques minutes de paysages splendides et voilà qu'apparaissent successivement les protagonistes de trois histoires autour d'animaux sommes toutes peu connus des spectateurs.

 

Si, chaque fois, les caméras ont réussis un travail d'approche de ces bêtes absolument étourdissant, les scénarios convenus autour n'ont pas le même impact émotionnel. 

 

Rien à dire autour des singes et des panthères. Les images se suivent autour d'histoires implacables dont le happy end est étonnamment pas garanti. Chaque minute consacrée à ces deux familles est un pur bonheur visuel et émotionnel.

 

Cela patauge un peu plus autour des pandas qui n'ont apparemment pas trouvé même source d'inspiration quant à une histoire à y rattacher tant et si bien que le décalage narratif est largement palpable et gêne un peu. Car en jouant la carte de l'alternance des trois histoires, les pandas viennent quelque peu plomber le film de manière systématique et c'est un peu dommage.

 

L'autre regret vient de la narration assez soporifique, dans la version française, de Claire Keim qui n'insuffle aucun dynamisme dans ses paroles ce qui peut agacer quand même un peu.

 

Il n'en reste pas moins un spectacle qui saura combler les pupilles des jeunes enfants qui sauront faire largement abstraction des quelques remarques négatives mentionnées ici et qui, nous en sommes les premiers témoins ici, sortiront ravis de ce docu-fiction à découvrir au cinéma pour en apprécier tout le merveilleux esthétisme. 

 

 



23/08/2017
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 235 autres membres