Indy Blave, le blog

Indy Blave, le blog

"Jeune et jolie"

 

Jeune & jolie

 

Ozon, avec son dernier film, a créé un des événements du dernier festival de Cannes mais en est reparti bredouille malgré son excellente qualité.

 

Ozon, le plus grand amoureux des actrices françaises depuis Truffaut, nous dépeint sans mauvais voyeurisme l'itinéraire du jeune fille qui se prostitue plus par plaisir (malsain ? pervers ? à chacun de définir son point de vue) que par nécessité pécuniaire. On en veut pour preuve l'argent qu'elle entasse dans son placard sans jamais y toucher. 

 

Celui qui a lancé Ludivine Sagnier dans le sulfureux "Swimming pool" récidive avec la rayonnante Marine Vacth qui illumine l'écran de sa présence. L'érotisme que dégage l'actrice se concocte parfaitement avec une certaine pudeur qui rend l'actrice infiniment touchante. Jamais on ne songe à vouloir réprimander son personnage dont on suit son curieux trajet. On se demande quand même tout le long si elle sortira grandie de cette histoire ou au contraire si elle sera victime de cette passion dévorante qui sommeille en elle.

 

Pour l'actrice, on ne peut que lui souhaiter, et c'est ce qui devrait arriver, le même destin de Ludivine...

 

Géraldine Pailhas et Frédéric Pierrot s'ajoutent subtilement au casting en apportant leur talent dans des scènes parfois intenses, toujours réussies. Comme l'ensemble de ce nouveau Ozon, très haut de gamme, dont on comprend mal qu'il ait pu repartir bredouille de Cannes...



09/06/2013
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 238 autres membres