Indy Blave, le blog

Indy Blave, le blog

« Jojo Rabbit »

06316A07-143A-4C15-B439-AD51ECEE759B.jpeg

 

 

Tourner en dérision la seconde guerre mondiale n’est pas chose nouvelle. Les exemples sont légions mais plus rares sont ceux qui y juxtaposent une touche de dramaturgie préférant jouer à fond la carte du délire à l’écran telle une « Grande vadrouille » ou un épisode de la « 7e compagnie ».

 

En faisant de Adolf Hitler une sorte de clown ridicule, Taika Waititi va assez loin dans son délire. On peut s’en amuser ou s’en révolter. S’il est montré pour être mieux mis à mal, il en demeure pas moins ici un personnage en apparence sympathique ce qui peut paraître gênant. Mais l’on sait pertinemment que Waititi utilise l’image du plus abominable homme de tous les temps pour mieux dénoncer les dommages collatéraux irréversibles qu’il a semé autour de lui.

 

Si « Jojo rabbitt » a des moments tendres et drôles, il en demeure pas moins un film qui a sa part sombre. Et c’est là que ça pêche un peu.

 

Là où Roberto Benigni réussissait avec son « La vie est belle », auquel on pense souvent ici, un film plein de poésie et de noirceur d’une rare tristesse, Waititi peine à nous relayer une quelconque larme à l’œil y compris lors de moments pourtant très noirs. La faute en revient en partie à un casting peu convainquant. Pour un Sam Rockwell savoureux, on a droit à pléthore de comédiens mal inspirés et peu attachants jusque dans la jeune génération sans oublier le cinéaste lui même qui en fait des tonnes dans la peau du pseudo führer. 

 

De plus si certaines scènes sont bien trouvées, le rythme s’étiole trop souvent pour que l’on soit réellement impliqués dans l’histoire, certes pas inintéressante mais terriblement mal exploitée. La dernière séquence frôle quant à elle la débilité profonde là où Benigni nous faisait pleurer une dernière fois de joie. Question de talent peut être...



18/02/2020
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 297 autres membres