Indy Blave, le blog

Indy Blave, le blog

La critique des films, période Connery/Lazenby (1962-1971)

James Bond 007 contre Dr. No

 

- "James Bond 007 contre Dr No" (1962)


Le premier. Dès les premières images, lorsqu'il apparait, Connery en impose, il est James Bond, le seul, le vrai. Il a su imposer le juste mélange entre charisme, humour, virilité. Ce premier épisode particulièrement exotique ressemble davantage maintenant à un petit polar de série b. Pourtant, il se dégage encore un charme énorme de ce film. La présence d'Ursula Andress n'y est pas pour rien, sa sortie de l'eau en bikini est légendaire. Quelques très bonnes scènes (la mygale sur le corps de Bond, le diner entre No et Bond) font de cet épisode un des meilleurs de la série.

 

Bons baisers de Russie

 

- "Bons baisers de Russie" (1963)


Curieusement ce film fait plus daté que le précédent. Il fait très kitch et n'est finalement pas très réussi. La Bond girl a le charme d'une porte de frigo. Reste une scène de combat dans le train parmi les meilleures de la saga.

 

Goldfinger

 

- "Goldfinger" (1964)


L'épisode qui a fait naitre la légende Bond. L'apparition de la fameuse Aston Martin et des gadgets. Le méchant Gert Froebe fait partie des plus marquants de la série. La chanson est devenue culte comme on dit. Pour beaucoup "Goldfinger" représente l'épisode parfait de la série. Rien à en jeter. Magnifique tout simplement.

 

Opération Tonnerre

 

- "Opération Tonnerre" (1965)


Un épisode un peu répétitif dans ses scènes d'action (la plupart maritimes). Claudine Auger devient la première française à jouer dans un James Bond. Le film est une surenchère d'action et l'ensemble n'a pas grand intérêt. Néanmoins il reste une scène de poursuite splendide où Bond sacrifie la méchante de service au détour d'une danse dans un bal. Et puis Sean c'est Sean quoi...

 

On ne vit que deux fois

 

- On ne vit que deux fois" (1967)


C'est l'épisode le moins connu de la période Connery. C'est pourtant l'un des meilleurs de la série. Le scénario tient la route, les scènes d'actions plutôt bien faites...Reste un Sean Connery qui a l'air de se moquer un peu d'être là : c'est sur le tournage de ce film, qui fut exécrable pour l'acteur, qu'il annonça ne plus supporter Bond et jeter l'éponge après celui ci.

 

Au service secret de sa Majesté

 

- "Au service secret de sa majesté" (1969)


Ca aurait pu être LE chef d'oeuvre de la saga. L'histoire était la plus aboutie de toute la série. Le film est le plus sombre de la saga avec sa fin tragique (la seule à ce jour de toute la sage, même la fin de "Casino Royale" est plus "positive"). Seulement voilà, le réalisateur Peter Hunt se montra un bien piètre metteur en scène (les scènes d'actions sont la plupart ratées). On imagine ce qu'aurait donné cet épisode dirigé par Guy Hamilton (réalisateur de "Goldfinger"). On aurait adoré y voir Sean Connery surtout que la Bond girl est l'une des plus belles de la série puisqu'elle est jouée par Diana "Emma Peel" Riggs. Oui mais ce fut un mannequin George Lazenby qui endossa le costume de 007... Rendons justice quand même à ce comédien sans expérience à qui l'on confia de prendre la relève de Sean Connery et qui fut vivement critiqué par la presse et le public.

 

Les Diamants sont éternels

 

- "Les diamants sont éternels" (1971)


Après l'épisode douloureux d'avec George Lazenby, un autre inconnu fut engagé en la personne de John Gavin. Mais Brocolli, producteur de la saga insista pour le retour de l'homme fort de la série. Le retour de Sean Connery se négocia avec un salaire astronomique pour l'époque (plus d'un million de dollars, du jamais vu) et ce bien qu'empâté et affublé d'une moumoute. Son retour est d'ailleurs le quasi seul intérêt de ce film un peu soporifique malgré quelques scènes savoureuses (le combat dans l'ascenseur notamment)



23/05/2012
1 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 238 autres membres