Indy Blave, le blog

Indy Blave, le blog

"La french"

La French

 

 

 

 

Véritable mine d'or cinématographique que le banditisme marseillais des années 70 qui intéresse cette fois Cédric Jimenez à travers l'histoire du juge Michel.

 

L'histoire vraie du juge était un vrai polar à elle toute seule et n'avait jusqu'alors pas incité le cinéma à s'en emparer. Un seul film s'en était inspiré ,"Le juge" avec Jacques Perrin. Peut être fallait il laisser le temps au temps ?

 

Maintenant que près de 40 ans ont passé, Jean Dujardin est donc là pour prendre les traits de ce juge/justicier face à Gilles Lellouche en parrain intouchable . Construit comme une sorte de "Heat" à la française, le film suit les parcours croisés des deux protagonistes qui finalement ne se croiseront (de façon complètement fictive) qu'une fois au détour d'une scène qui rappelle la rencontre Pacino/De Niro du film de Michael Mann.

 

La comparaison s'arrête là, le film de Jimenez est quand même moins prestigieux mais pas inintéressant loin s'en faut. Dujardin donne toute son énergie et son talent pour incarner ce juge attachant et persévérant face à un Lellouche légèrement dans le surjeu de temps en temps mais le rôle veut sans doute cela aussi.

 

On retrouve l'ambiance des grands polars français des années 70, l'hommage au genre est d'ailleurs appuyé dès le début avec l'utilisation du logo Gaumont de l'époque. L'ambiance et la représentation du Marseille des années 70 a été magnifiquement travaillé et nous imprègne dans cette époque sans difficulté grâce à un film sans (quasiment) aucun temps mort. Du bon et solide cinoche bien de chez nous en somme.

 

 

 



04/12/2014
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 238 autres membres