Indy Blave, le blog

Indy Blave, le blog

"Homefront"

Homefront

 

Les films avec Jason Statham semblent se suivre et se ressembler. Il faut bien avouer que l'acteur nous donne l'impression de chaque fois jouer le même personnage mono-expressif plus à l'aise dans la castagne que dans les longs discours.

 

Dans "Homefront", on n'a donc aucune surprise à son sujet et comme il faut une petite variante quand même, nous avons droit à Jason père et veuf. La petite sait se battre comme son père donc papa Statham est content. Quant à la perte de sa chère et tendre, Jason semble la pleurer comme la perte d'un vieux frigo usagé. Il y a quand même la scène étonnante où Jason se fait avoir par les méchants de service alors qu'il court après un chat (si si c'est vrai). Mais comme il fout la raclée aux mêmes méchants, mains attachées au dos, on lui pardonne.


En fait le grand intérêt vient dans la présence étonnante de James Franco et Winona Ryder. Avouons le, les deux acteurs semblent assez peu concernés par ce qui leur arrive. Et voir Winona, dont on a encore le sourire sous la neige en tête de "Edwards aux mains d'argent", en vieille pute en train de se faire baiser sur le capot d'une voiture,ça a quelque chose de triste tout de même.


Le scénario signé Stallone n'est évidemment pas d'une grande subtilité mais est quand même efficace. Parce que, malgré tout, le film n'est pas vraiment désagréable à regarder, on peut même dire que l'on passe plutôt un bon moment à condition d'avoir laisser son  cerveau à la maison. A coup sûr un bon futur DVD du samedi soir.



10/01/2014
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 238 autres membres