Indy Blave, le blog

Indy Blave, le blog

« La méthode Williams »

973B4FB3-9A9E-4906-A4DE-B784B78B91C3

 

Peu présent au cinéma (pas assez filmique contrairement à la boxe ou les courses automobiles par exemple), le tennis nous gratifie pourtant de deux films sortis en salles à quelques mois d’intervalles. Après le très fictif « 5e set », nous avons droit cette fois à l’histoire des débuts des sœurs Williams devenues des stars de la petite balle jaune au point d’occuper chacune alternativement la place de numéro une mondiale.

 

Le titre français « La méthode Williams » peut légèrement induire en erreur. « King Richard », son titre original, annonce mieux la couleur : ce film est d’abord celui d’un père de famille qui souhaite la réussîtes de ses cinq (!) filles pour les éviter de « terminer dans la rue » comme il dit. Parmi ces cinq filles, deux s’affirment être des surdouées du tennis. Et tant pis pour les trois autres qui semblent être laissées pour compte , impression renforcée au gré d’une scène qui enfonce le clou dans cette hypothèse.

 

Will Smith interprète ce père. Pour autant, celui qui a déjà personnifié un authentique sportif en la personne de Mohamed Ali semble ici moins à l’aise en abordant tout le long du film une seule expression de visage comme s’il se sentait écrasé par le poids du rôle. C’est quelque peu dommage car, du reste, le film est très bon. Cette histoire authentique et incroyable nous captive d’un bout à l’autre que l’on soit fan ou pas.

 

Si Will Smith ne convainc pas vraiment, il n’en est pas de même pour les deux jeunes talentueuses Sanyya Sidney et Demi Singleton qui personnifient avec justesse les deux sœurs tout comme Jon Bernthal assure dans le rôle du coach.

 

A l’arrivée un film plein de bons sentiments qui n’a sans doute pas de quoi s’embarquer pour les Oscars mais qui reste assurément une belle histoire à (re) découvrir.

 



04/12/2021
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 321 autres membres