Indy Blave, le blog

Indy Blave, le blog

"La planète des singes, les origines"

 

La Planète des singes : les origines

 

 

Il y a une dizaine d' années le remake de "La planète des singes", en dépit d' une réalisation confiée à Tim Burton, avait déçu. C'est dire la pression que pouvait se donner les studios 20th Century Fox quant à ce nouveau, certes lointain, remake d' un autre épisode de la saga en l'occurrence "La conquête de la planète des singes". 
Lointain remake car le film de Rupert Wyatt ne reprend que l'idée de départ du film. Le réalisateur en tire à l'arrivée un film radicalement différent aidé il est vrai par les systèmes d'effets spéciaux les plus pointus du moment. 
La saga des années 70 avait bluffé son public de l'époque avec ses maquillages époustouflants. Ceux ci ont pris définitivement un coup de vieux avec la prouesse technique élaborée ici par la fameuse motion capture. Saluons encore ces fabuleux techniciens qui savent créer des singes encore plus vrais que nature. Et reconnaissons que si  le  casting du film n'a finalement guère d'importance, James Franco est très bien mais lui ou un autre...Freida Pinto assure le coté (très) charme mais...c'est tout ! Il n'en est pas de même pour Andy Serkis encore employé ici dans le "rôle" d'un singe après avoir déjà prêté ses traits à King Kong. L'acteur, qui a énormément étudié le comportement des chimpanzés offre une prouesse tout à fait étonnante qui pourrait, pourquoi pas, le voir nommé aux prochains Oscars.
Les performances techniques et artistiques seraient gâchées si elle ne servait pas un scénario particulièrement bien ficelé. Et Rupert Wyatt sait servir un film intelligent en faisant monter, à petites doses, l'adrénaline du spectateur pris ici comme dans une montagne russe qui commence doucement avant les vertigineuses descentes (vers un certain enfer ici). "La planète des singes, les origines" est un peu "la revanche des Siths" de la saga, l'épisode où l'on assiste aux explications de ce qui va se passer dans les opus déjà connus puisque déjà réalisés. Evidemment la comparaison s'arrête là, ici les singes ne sont pas à proprement parler des méchants. Pas plus qu'une bonne partie des humains. Le film est là pour nous rappeler que, bien souvent, chez nous les hommes, c'est une minorité qui sont capables de détruire ce qu'il y a de mieux sur Terre. Et même dans un film de science-fiction, ça fait du bien de nous le rappeler.



11/08/2011
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 238 autres membres