Indy Blave, le blog

Indy Blave, le blog

"Man of steel"

 

 

 

Man of Steel

 

 

 

 

 

 

Ca a l'air de rien comme ça mais un bon film consacré à "Superman" ça ne s'était plus vu depuis 1980, année de sortie du deuxième épisode. Depuis ? Christopher Reeves s'était embarqué dans deux autres suites médiocres voire même catastrophique quand il s'agit d'évoquer le 4e. Le retour tardif et très attendu en 2006 avait donné lieu à un pseudo remake/suite sans grand intérêt.

 

C'est donc peu dire que ce "Man of steel" était attendu des fans. Et comme pour "Batman", c'est à Christopher Nolan qu'a été confié la tâche de ressusciter le super héros. S'il ne porte que la casquette de scénariste et de producteur, Nolan a donc construit un scénario nettement plus solide que les précédents opus. Le cinéaste a su recréer le personnage sans jamais donner l'impression d'être dans un copié/collé des films des 80;s. Comme pour l'homme chauve souris, il s'est approprié le personnage en réinventant le mythe tout en restant fidèle aux valeurs de ce héros.

 

"Man of steel", grâce à une histoire carrée, tient en haleine le spectateur du début à la fin. Le film commence sur les chapeaux de roue avec ses séquences sur un Krypton apocalyptique à l'univers proche d'un Star Wars avant de continuer sur Terre. intelligemment le film nous ressert pas directement l'enfance de Clark Kent mais joue sur de subtils flash backs ne nous donnant pas l'impression de nous resservir le même plat que le premier film de Richard Donner. Le film se concentre aussi sur un personnage perdu, rejeté par tous ou presque, belle métaphore de l'exclusion. 

 

Les séquences, attendues, d'action sont à couper le souffle et sont absolument spectaculaires. L'affrontement de Superman et de Zod ou ses officiers donnent lieu à des séquences d'anthologie qui vont rester dans les mémoires. La mise en scène de Zach Snyder est à la hauteur de nos espoirs. Le réalisateur de "300" ne faillit pas à sa réputation en offrant un spectacle somptueux ainsi que des images superbes qui en mettent pleins les mirettes notamment en 3D.

 

Quant au casting, il n'a rien à envier à celui des "Dark Knight". Que ce soient les ex Robin des bois Russell Crowe et Kevin Costner parfaits en père respectivement biologique et adoptif du héros, Diane Lane, Laurence Fishburne, sans oublier Michael Shannon en général Zod peut être plus profond que celui proposé par Terence Stamp dans les années 80. Amy Adams est une Lois Lane bien trouvée. Et puis Henry Cavill est un impressionnant Superman lui apportant sa musculature mais aussi sa souffrance d'être incompris. La révélation du film c'est lui. On ne peut que lui souhaiter une plus belle destinée que ses prédécesseurs... Avec ce très bon film cela semble bien parti....



19/06/2013
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 238 autres membres