Indy Blave, le blog

Indy Blave, le blog

« Le chant du loup »

D1719B4C-70A1-4F71-82F2-1E399221233D.jpeg

 

 

Enfin un ambitieux film français. Alors que notre cinéma semble avoir baissé les bras en proposant, en guise de cinéma populaire, uniquement des comédies pas chères et vite rentabilisées, voilà un projet qui sort des sentiers battus avec budget sympa (nous y reviendrons quand même), têtes d’affiche et suspense maritime de rigueur.

 

L’évidence d’un bon film ne saute tout de même aux yeux d’entrée de jeu. La mise en bouche est un peu laborieuse à cause de certaines lenteurs même si une spectaculaire scène d’action arrive, il est vrai, assez tôt. L’enjeu dramatique va quelque peu s’affirmer durant la deuxième partie du film. La dramaturgie et le suspense dignes d’Hitchcock atteindront leur paroxysme lors d’une dernière partie hautement intense qui, à elle seule, vaut le détour par le biais d’une belle salle de cinéma.

 

Côté casting rien à redire : un trio de stars est là pour s’assurer d’un minimum d’entrées et force est de reconnaître que Omar Sy, Reda Kateb et Mathieu Kassovitz font un vrai travail de pro. Mais ils cèdent la vedette au encore méconnu François Civil dont le personnage semble être une sorte d’ersatz du Jean-Marc Barr du « Grand bleu » avec ce côté lunaire et enfant innocent. 

 

Doté d’un budget de 15 millions d’euros, « Le chant du loup » semble souffrir justement d’un budget encore trop juste. Le spectaculaire qui aurait dû être de rigueur est remplacé par quelques secousses de caméra beaucoup moins chères certes mais moins impressionnantes. Cette restriction budgétaire empêche peut être le film d’être l’énorme film qu’il aurait pu être. Pas de quoi bouder notre plaisir mais un peu frustrant quand même.

 



11/03/2019
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 259 autres membres