Indy Blave, le blog

Indy Blave, le blog

« Le Mans 66 »

BD736896-465F-4EC1-A7BD-EDD8E6282CA2.jpeg

 

 

C’est sans doute le sport le plus cinématographique avec la boxe. Pas étonnant donc que l’on ait régulièrement des films sur cette thématique consistant un genre à lui tout seul. C’est donc Le Mans qui fait une nouvelle fois les honneurs d’une œuvre filmique quelques 50 ans après le film référence sur cette course qui avait pour vedette le grand Steve McQueen.

 

C’est l’injustement trop méconnu James Mangold qui s’est intéressé à cette course et plus particulièrement à la rivalité qui opposait Ferrari et Ford. Et le cinéaste ne faillit pas à la règle d’un bon film de genre en alternant discussions houleuses entre les principaux protagonistes et courses épiques qui sont tout de même le pivot du film. 

 

A ce niveau là, on n’est pas déçus : les courses sont remarquablement filmées et nous imprègnent totalement dedans. On vit totalement chacune d’entre elles en étant pris aux tripes. C’est assurément l’une des grandes réussites de ce très bon film.

 

Mangold, comme il su le faire jadis avec ses comédiens dans des films comme « Copland », « Une vie volée » ou encore « Walk the line » (avec Oscar à la clé parfois), a su faire sortir le meilleur de son impeccable casting. Ce dernier est évidement dominé par deux stars au top, Matt Damon se bonifie décidément avec l’âge et semble se perfectionner à chaque film. Il parvient à se défendre plus qu’honorablement face au bâton de dynamite qu’est Christian Bale. L’acteur nous impressionne une fois de plus dans une composition dont il a le secret, perdant au passage une trentaine de kilos pour s’investir corps et bien dans son personnage. L’ex Batman rappelle à quel point il est un énorme acteur dont chaque performance est un régal pour les yeux. 

 

Ces deux là font, à coup sûr, un peu d’ombre au reste du casting mais après tout c’est pour eux deux que l’on va voir le film. 

 

S’il y avait un tout petit reproche à faire, ce serait de dire que la fameuse course que l’on attend tous est un chouïa longue à arriver mais c’est vraiment chipoter. Surtout que pour les (sans doute) nombreuses personnes qui ne connaissent pas l’histoire, la fameuse course nous offre un twist final assez incroyable, une surprise qui en amène une autre très vite après pour conclure un sacré film.

 

 

 

 



17/11/2019
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 264 autres membres