Indy Blave, le blog

Indy Blave, le blog

"Les femmes du 6e étage"

 

Les Femmes du 6e étage

 

Il se dégage quelque chose d'immensément sympathique dans ce très beau film. Tout a l'air si simple, une histoire si ordinaire que l'on se demande pourquoi un cinéma de la sorte ne montre pas davantage le bout de son nez sur nos écrans. Réalisateur rare, mais souvent inspiré, Philippe le Guay le bien nommé nous sert une fable pleine d'entrain, de joie, de gaîté sans jamais dériver vers un message politique qui aurait obscurcit son sujet. D'ailleurs en situant son action dans les années 60 (très bien reconstituées dans leurs atmosphères), il évite toute ambiguité. Et quel meilleur choix aurait pu incarner ce bourgeois qui va découvrir l'obscurité de sa vie que Fabrice Luchini ? L'acteur, déjà dirigé par le Guay dans "l'année Juliette" fait du Luchini diront certains. Remarque stupide provenant des mêmes personnes qui reprochent à Bacri de faire du Bacri ou Belmondo de faire du Belmondo. Faudrait il que Bacri fasse du Lindon, Belmondo du Gabin et Luchini du Dujardin ? Bah non. Luchini, on va le voir car on aime son personnage. Car c'est ça Luchini, c'est un personnage à lui tout seul. Comme les deux acteurs cités précédemment, Luchini est au delà de ses personnages, il ne les joue pas mais ça serait plutôt ses personnages qui se "luchinisent". Et il nous gâte une fois de plus. En pleine forme décidément après "Potiche", l'acteur nous sert un show dont il a le secret mais sans jamais en faire des tonnes ni faire de l'ombre à ses partenaires même l'habituellement fade Sandrine Kiberlain qui, pour une fois, s'en sort plutôt bien dans son rôle de bourge coincée du c... Mais évidemment la révélation du film est Natalia Verbeke dont on comprend pourquoi Luchini succombe au charme. Toute craquante, pleine de fraîcheur, elle illumine le film de sa présence. Il ne faudrait pas oublier ses partenaires du fameux 6e étage toutes pétillantes, il faut les voir faire le ménage sur la musique du "bikini" de Dalida. Il y a un vrai bol d'air frais parfumé de bonheur qui vous attend à ce 6e étage. Montez y, vous ne voudrez plus en redescendre !



22/02/2011
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 238 autres membres