Indy Blave, le blog

Indy Blave, le blog

"Mad Max : Fury road"

 

Mad Max: Fury Road

 

Il est enfin arrivé ! Plus encore que "The Avengers", "Mad Max" 4ème du nom semblait être attendu comme le Messie. Surtout qu'il y a toujours un peu de cela dans le personnage de Max. Cet homme véritable héros malgré lui qui se retrouve au mauvais endroit au mauvais moment. Il se veut solitaire mais son instinct de flic et d'aider les autres refont surface. Toujours. Indéniablement.

 

Ici à Indy Blave, le blog, "Mad max : Fury road" n'était pas forcément attendu comme l'ont fait beaucoup. Qu'est ce que cet épisode allait apporter ? Il y avait un air de nouveauté quand Miller entama sa trilogie d'origine. Un nouveau cinéma était né, visionnaire, efficace. 

 

La carte de la nouveauté, Miller ne la joue pas ici. C'est déjà une bonne nouvelle que ce soit le cinéaste d'origine qui revienne derrière la caméra. Le réalisateur ne s'est sans doute pas foulé les doigts en écrivant un scénario qui tient sur une feuille, avec le verso blanc...

 

Miller veut nous en mettre plein la vue et là il faut bien l'avouer que le spectateur en a pour son argent. Le film est spectaculaire et on est d'autant plus épaté que le numérique n'a pas été exagérément exploité ici, Miller préférant tourner à l'ancienne avec des cascades véritables. Le film va ravir ceux qui en ont marre, comme l'auteur de ces lignes, des films à répétition où des villes sont sans cesse démolies à coup de baston entre super héros qui commencent sévèrement à nous lasser.

 

Le désert est le cadre idéal pour contraster avec ces films. Les poursuites se succèdent sans jamais donner l'impression de redite et c'est le moindre mal pour Miller de ne pas être tombé dans le piège.

 

Bon et Max dans tout cela ? Tom Hardy assure le relai c'est certain. Pour autant l'acteur ne possède pas dans le regard cette furie qui transformait Mel Gibson en un animal furieux. Il lui manque un tantinet de charisme qui ne nous permet pas d'oublier son illustre prédécesseur. Est ce pour cela que d'ailleurs le personnage de Max est nettement plus en retrait ici au profit de la talentueuse Charlize Theron absolument bluffante en Furiosa ? Le film aurait porté son nom que cela n'aurait pas choqué. On pourrait même imaginer la suite des aventures désertiques se focaliser sur son personnage. 

 

Le pari de Miller est en tout cas réussi. Son film est énorme surtout quand on le voit sur grand écran en 3D. De l'action non stop pour un plaisir permanent et sans faille. Le vrai plaisir d'un certain cinéma d'action qu'on pensait oublié.



16/05/2015
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 238 autres membres