Indy Blave, le blog

Indy Blave, le blog

« Maigret »

45875D00-153D-46D1-88F1-6CB67C91AA1C

 

Est-ce dans les vieux pots qu’on fait les meilleures soupes ? Alors qu’Hercule Poirot est à l’affiche de « Mort sur le Nil », son presque alter ego français de la même époque, Maigret, nous revient également occuper nos salles obscures.

 

Et c’est Gérard Depardieu qui lui prête ses traits pour la première fois. Comme une évidence.

 

Alors que le film est l’adaptation de « Maigret et la jeune morte », le film s’intitule simplement « Maigret » comme si, pour Leconte, l’interprète de son commissaire était plus important que l’histoire en elle même. Le réalisateur de « Monsieur Hire » filme t’il Depardieu interprétant Maigret ou l’inverse ? La première scène où apparaît l’ex Cyrano de Bergerac est éloquente : l’acteur y est un homme las de son métier, sa santé s’est fragilisé… difficile de ne pas penser que c’est l’acteur qui parle en son nom et non le personnage qu’il joue.

 

Par la suite, l’immense acteur restera concentré sur son boulot en assurant le professionnalisme qui est le sien au service d’une intrigue des plus efficaces, pour qui ne connaît pas l’intrigue, et dont la thématique est terriblement d’actualité. Jamais l’acteur ne cherche à tirer la couverture vers lui et laisse tout le choix à ses partenaires de pouvoir défendre leurs rôles.

 

Certes cela peut paraître lent, les « Maigret » ne sont pas connus pour leurs purs dynamismes, pour autant l’ensemble n’est pas désagréable à regarder et se laisse découvrir sans déplaisir.



23/02/2022
1 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 319 autres membres