Indy Blave, le blog

Indy Blave, le blog

"Midnight Sun"

IMG_7036.JPG

 

 

 

 

 

À lire son synopsis de départ on jurerait que le scénariste a littéralement pompé son histoire que celle du récent "Everywhere everywhere". Impression renforcée lors de la première partie qui met en place les protagonistes de l'histoire. Néanmoins le changement va se manifester par la suite s'inspirant d'un coup d'un grand classique dont on taira le nom car le citer équivaudrait presque à dévoiler la fin de celui ci.

 

Alors quoi ? Le film ressemble à d'autres donc pas original ? Et on pourrait ajouter que l'on peine à croire aux personnages. Belle Thorne est immédiatement "trop" charismatique tandis que Patrick Schwarzenegger (oui oui le fils de...) a le charme d'un porte-manteau. Et pourtant...

 

Pourtant on peut se laisser avoir par tout cela. Tant pis si certaines situations sont pittoresques voire incohérentes, pas grave que le scénario essaie de nous faire tirer des larmes à tire larigot, il se dégage sur l'ensemble un charme évident qui permet au spectateur de se laisser embarquer facilement dans l'histoire. Sa trame somme tout classique est plutôt bien exploitée et les deux principaux seconds rôles, la copine et le père, sont attachants au point de piquer la vedette aux deux principaux personnages. C'est d'ailleurs assez intéressant de constater que le scénario s'est pas mal concentré sur la relation entre la fille et son père qui est peut être même plus emballante que l'histoire d'amour principale.

 

Ce n'est assurément pas un film qui va révolutionner le genre, loin s'en faut, mais  il se laisse regarder gentiment.

 

 



16/06/2018
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 238 autres membres