Indy Blave, le blog

Indy Blave, le blog

Piègée

 

 

 

Piégée

 

 

 

On dit souvent de certains réalisateurs de films d'action qu'ils ne savent rien faire d'autre. L'inverse peut être vrai aussi. Un bon cinéaste spécialiste de films d'auteur ne peut non plus s'improviser spécialiste d'un film qui se veut survitaminé. La preuve en est faite ici avec Soderbergh et son "Piégée" polar raté et ennuyeux.

 

Voulant faire de son film un "Fugitif" au féminin, le réalisateur d'"Ocean eleven" nous sert un nanar qui n'a de cesse de voir la même scène se répéter tout au long d'une heure trente de bâillement intempestif. 

 

Soderbergh n'ayant pas trouvé de star féminine suffisamment préparée aux scènes musclées du film, c'est une inconnue qui hérite du rôle principal. Reconnaissons que Gina Carano a un sacré tempérament et une sportivité à toutes épreuves. Dès la première scène, la meilleure du film, elle impose son style. le hic est que cette scène, nous allons la voir en mode similaire durant une heure trente. Comme l'actrice a le charme d'un manche à balai, Soderbergh s'appuie sur la sportivité de son actrice. On aura donc droit à Gina qui castagne dans un bar, dans une chambre d'hôtel, sur la plage...La même chose entrecoupée de séquences avec stars à l'appui (Douglas, Banderas, McGregor, Tatum, Fassbender...) histoire d'attirer du spectateur à outrance même s'ils sont tous ici à servir la soupe au travers de minis scènes dépourvues d'intérêt pour cause de scénario inconsistant. 

 

La seule bonne nouvelle est sa courte durée qui nous fait vite sortir de la salle et sitôt oublier cette mascarade indigeste.



22/07/2012
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 238 autres membres