Indy Blave, le blog

Indy Blave, le blog

"The program"

image.jpg

 

Au départ un sport plutôt difficile à transposer sur grand écran. Le cyclisme n'est pas forcément la discipline la plus facile à retranscrire.

 
Seulement voilà, "The program" n'est pas à proprement parler un film sur le cyclisme. L'enjeu ici n'est pas de savoir si oui ou non le "héros" va gagner, ça on le sait déjà, mais plutôt comment va t'il se faire coincer suite au scandale de dopage dont il a fait l'objet.
 
"Il" c'est Lance Armstrong un homme à qui tout a réussi, qui a été idolâtré puis qui est tombé de son piédestal. 
 
Stephen Frears ne cherche jamais à se faire juge de ce personnage. C'est bien le plus dur à faire au cinéma que de faire d'un personnage central quelqu'un de "neutre" dont le jugement sera différent d'un spectateur à un autre. Est une fripouille qui a cherché à écraser les autres ? Un être généreux qui s'est investi pour aider les enfants  malades cancéreux ? Méritait il qu'on lui retire tous ses titres ? C'est à nous de juger répond Frears au travers un film redoutablement efficace aux scènes bien trouvées, qui ne passe pas des heures sur les routes mais davantage "à côté". 
 
Guillaume Canet surprend en docteur italien, dans le bon ou mauvais sens du terme, chacun jugera, tandis que Ben Foster joue de son étonnante ressemblance avec le vrai Armstrong et incarne le champion sans jamais en faire des tonnes, piège classique dans les biopics. 
 
Une réussite en somme. 


28/09/2015
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 238 autres membres