Indy Blave, le blog

Indy Blave, le blog

"Un plus une"

image.jpg

 

 

S'il est un réalisateur curieusement mésestimé chez nous c'est bien Claude Lelouch. Trop auteur pour les uns, trop cinéma commercial pour les autres, on a souvent l'impression que le réalisateur a eu, pour le public, le "cul entre deux chaises".

 
Pour autant, sa filmo n'a pas tellement de "casseroles" à revendiquer. Tout juste peut on détecter un petit passage à vide dans les années 2000 qui a pris fin depuis "Roman de gare".
 
Avec "Un + une", Lelouch revient sur la thématique d'un de ses plus anciens, et plus réussis, films qui était "Un homme qui me plait". Autre cadre, les Etats-Unis sont remplacés par l'Inde, autre casting évidemment, Jean Dujardin et Elsa Zyberstein succèdent à Jean-Paul Belmondo et Annie Girardot.
 
Thématique similaire certes mais le cinéaste se renouvelle pourtant et ne tombe jamais dans un vulgaire copié/collé.
 
Le film enchaîne les jolies scènes aux dialogues bien trouvés dont la lenteur vont certainement déconcerter certains spectateurs habitués à des rythmes plus rapides. Effectivement ceux là devront peut être se rabattre sur un autre film.
 
Pour les autres, et notamment ceux qui en ont marre de ces bouses hollywoodiennes sans consistance, ce produit pur Lelouch vient à point nous rappelant que oui le cinéma a encore de belles histoires à nous raconter avec de simples moyens exonérés d'effets spéciaux m'as tu vu.
 
Le point fort du film, comme dans beaucoup de Lelouch, vient la brillance de son interprétation. Quel bonheur de retrouver notre Christophe Lambert vers une sobriété retrouvé, lui que l'on a cru longtemps perdu dans des films si éloignés de son réel talent. Il y a aussi le charme de la craquante Alice Pol dont on ne peut pas imaginer autrement qu'elle va de plus en plus occuper le devant de la scène, son charme pétillant devrait l'amener à obtenir davantage de premier rôle dans un proche avenir.
 
Et le couple vedette dans tout ça ? Il y a un réel plaisir de retrouver une Elsa Zilberstein au top de sa forme, enjouée, tenant la dragée haute à LA star du film. On ne s'étonne pas de retrouver ici Jean Dujardin, digne héritier de Belmondo, dans la famille de Lelouch. L'acteur joue de sa cool attitude, sourire omniprésent, détente visible comme l'était son digne prédécesseur dans certains des meilleurs films du cinéaste.
 
"Un + une" c'est du cinéma détente qui vous fait voyager dans des décors authentiques sans énième étoile de la mort mais avec de vrais magnifiques paysages indiens. 


31/12/2015
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 238 autres membres