Indy Blave, le blog

Indy Blave, le blog

"127 heures"

 

 

127 heures

 

Aborder le nouveau Danny Boyle c'est un peu aborder des montagnes russes : Vous démarrez tranquillement en sachant que vous allez avoir, à un moment donné, l'estomac noué par une secousse douce amère. Ce qui arrive au héros du film du réalisateur oscarisé de "slumdog millionnaire" est connu de tous. C'est le stimulus de chaque spectateur se rendant dans la salle obscure suivre le parcours de ce jeune aventurier qui va être amené à se couper son propre bras coincé sous un rocher à l'aide d'un ridicule opinel...Avant ce point d'orgue horrifique, Boyle aura fait monter la sauce de manière intelligente sans jamais emmener le public dans l'ennui. Raconter le calvaire de son personnage central durant 1H30 eut été une erreur dans laquelle le cinéaste britannique ne tombe pas. A coup de flash back ou fantasmes (vécus ou non) par son héros, Boyle nous captive autant qu'il nous passionne. Mieux même, il arrive à nous faire rire notamment au détour d'un show tv improvisé par James Franco se moquant de lui même et de sa négligence qui l'a amené dans sa situation. Mais le cinéaste ne dupe pas son public, et s'il s'amuse à l'orienter vers des fausses pistes laissant suggérer des sauvetages divers de son héros (chaque fois rêvés), c'est pour mieux nous amener à l'horreur d'une scène qui fera fermer les yeux d'un certain nombre de spectateurs qui souffriront en même temps que James Franco. James Franco, parlons en ce cet acteur hot qui ne cesse de monter à Hollywood (pour preuve il s'est vu confier la prochaine présentation des Oscars rien que ça !). On imagine quel rôle convoité est celui là qui permet à un acteur de son talent d'exploiter toute la palette d'un bon comédien : dans ce film il est drôle, il est émouvant, il est aventurier, il est beau, il est laid (quand il est amputé), il fait peur à des minettes perdues, il séduit ces mêmes minettes quelques instants plus tard. Ce genre de personnage est en or et l'ex ami/ennemi de Spiderman s'en donne à coeur joie avec un investissement réel, heureux de toute évidence d'avoir obtenu un rôle qui va peser sur la suite de sa prometteuse carrière.  S'il est peu probable qu'il gagne l'Oscar pour ce rôle, gageons qu'il va lui faire faire un bond dans sa côte hollywoodienne, et que les cinéastes vont être de plus en nombreux à s'intéresser à cet excellent comédien. Courrez évaluer son talent dans ce film particulièrement réussi.



19/01/2011
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 238 autres membres