Indy Blave, le blog

Indy Blave, le blog

« Avengers - Endgame »

519D0421-CCFD-4D4F-B6EF-6F5D689EF594.jpeg

 

S’il ne devait n’en rester qu’un... Avec son ultimatum lancé le présentant comme le dernier épisode pour une bonne partie des principaux protagonistes et défini comme la suite directe d’un épisode haut de gamme, « Avengers, endgame » est devenu, par ce fait, le film le plus attendu de l’année surclassant même le prochain épisode de « Star Wars » issu d’une trilogie qui patauge complètement.

 

Cela commence fort avec une scène post logo « Marvel » et une autre post titre qui nous mettent KO d’entrée de jeu. « Avengers » commence fort... pour ralentir très sérieusement l’heure suivante. 

 

Car s’ensuit une heure sans la moindre (ou presque) scènette d’affrontement. Détruits dans leur moral de guerrier, chaque Avenger se morfond à coup de lamentation. Tout juste se reconstruisent-ils autour d’une idée de revanche dont la trame est tout de même assez brouillon mais qui sert de prétexte à jouer la carte de la nostalgie auprès des fans qui seront ravis de se raviver quelques clins d’œil à l’ensemble des films des « Avengers ».

 

Et nos personnages fétiches dans tout cela ? Alors que le précédent équilibrait les présences de façon équitable, cet ultime opus se concentre sur quelques protagonistes en faisant la part belle à Captain America et Iron Man. Et si Thor, Hulk, Hawkeye, la veuve noire et, plus étonnant, Rocket Ratoon s’en sortent plutôt bien, la grosse déception vient du Captain Marvel dont on se demande pourquoi les producteurs ont sortis in extremis « son film » le mois dernier pour la faire flirter avec le cameo dans cet opus. 

 

C’est bien ce qui gêne ici : les scénaristes nous sortent des théories parfois foireuses ou, en tout cas, guère convaincantes pour justifier des choix dans leur(s) histoire(s) qui semblent n’arranger qu’eux.

 

C’est un peu comme si les frères Russo (réalisateurs du film) n’avaient pas abordé leur film avec le sérieux qu’il fallait. On en veut pour preuve toutes les séquences humoristiques qui sont déployés ici et là alors que la moitié de la Terre a été décimée et que eux même ont perdu des proches dans l’épisode précédent. 

 

De même que lorsque arrive, enfin, le gros morceau tant attendu, celui ci apparaît comme désordonné et demande la plus grande concentration possible pour ne pas s’y perdre.

 

Si « Avengers » dernier opus n’est pas en soi désagréable à regarder et nous fait passer, malgré tout, un agréable moment, il n’est en aucun cas le superbe hommage ultime que méritait cette sacrée saga. Cette frustration est d’autant plus grande que l’épisode précédent avait tenu toutes ses promesses et une apothéose était attendue ici. En vain...

 



28/04/2019
1 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 261 autres membres