Indy Blave, le blog

Indy Blave, le blog

Classement des interprètes de 007 du moins Bon(d) au meilleur

 

9BE68F82-0229-45BB-9812-76E7FB72D14D.jpeg

 

Avant de nous attirer les foudres de certains, il convient d’être clair sur un point essentiel : sur ce blog nous aimons TOUS les interprètes de l’agent 007. Tous nous ont enthousiasmé. Tous ont tourné des épisodes fabuleux. Il s’agissait ici seulement de marquer, malgré tout, nos petites préférences vis à vis de certains aux dépends d’autres. N’hésitez à mettre en bas votre propre classement. 

 

 

6/ Roger Moore

 

835D495A-2E4D-434C-ADF6-0A97095AC095.jpeg

 

 

Les plus :

 

Plutôt que de plagier son illustre prédécesseur, Moore a choisi de s’approprier le rôle à sa sauce, c’est tout à son honneur.

 

Il est le premier interprète post-Sean Connery à avoir prouver que le rôle n’était pas destiné à un seul acteur, George Lazenby n’ayant pas eu l’opportunité, avec un seul épisode, de le faire. 

Après deux épisodes en hésitation, le plus british des interprètes a montré une aisance de premier ordre avec 007.

 

 

Les moins ;

 

Nous sommes sûrs ici qu’à la simple lecture de la dernière place dédiée à Roger Moore, toujours recordman en terme de films au sein de la saga officielle avec 007 films, les yeux de beaucoup ont dû sortir de leurs orbites ! Nous assumons complètement ce choix alors que, insistons dessus, nous adorons Roger Moore comme les autres mais :

 

L’acteur a fait transformer la saga en « comédie d’espionnage » éloignant largement la saga de son esprit d’origine : entre les voitures des méchants qui terminent dans des mares à canards, des poursuites sur une chanson des beach boys ou Bond faisant le cri de Tarzan au cœur de la jungle, on s’est plus d’une fois demandé à quoi jouait 007.

 

Moore a semblé plus d’une fois peu crédible dans la peau d’un super agent. Le ridicule prenait le dessus lorsque ses doublures étaient ultra voyantes.

 

Il a très vite semblé trop vieux pour le rôle notamment dans le dernier où il semble jouer à « Papy fait de la résistance ».

 

Il est probablement le seul ancien interprète qui n’aurait pas l’ombre d’une chance d’être choisi en 2020 si c’était à refaire.

 

 

5/ Daniel Craig

 


D3C94781-5ED7-4670-9C9C-7C52557895F4.jpeg

 

Les plus  :  

 

La plus belle virilité Bondienne depuis Sean Connery.

 

Les prouesses physiques et une forme olympique.

 

Un humour pince sans rire.

 

 

Les moins : 

 

Un éloignement assez conséquent de l’univers 007. Au delà de sa blondeur, Bond version Craig fait plus penser au Jack Bauer de « 24 heures chrono » qu’au 007 de notre jeunesse.

 

Les Bond de Craig sont peut être trop sombres. Peut être que Craig est l’antithèse parfaite de Roger Moore. Les deux acteurs sont peut être ceux qui se sont le plus éloignés de l’esprit des Bond.

 

4/ Timothy Dalton

 

 8244460E-9B5B-4463-92D3-021769A5D991.jpeg

 

Les plus :

 

Après la « rigolade Moore », Dalton a marqué un retour aux affaires en réintégrant le sérieux des premiers épisodes.

 

« Tuer n’est pas jouer » et surtout « Permis de tuer » sont parmi les meilleurs épisodes de la saga.

 

Il a insufflé un dynamisme que l’on n’avait plus vu depuis George Lazenby.

 

Il est annonciateur, 30 ans trop tôt peut être, de l’ère Craig.

 

 

Les moins :

 

Dalton souffre d’un cruel manque de charisme. 

Si Moore affichait trop de légèreté, Dalton lui, au contraire, a un manque total d’humour.

 

Dalton n’a jamais traduit un quelconque attachement à Bond et a vite profité de la première opportunité pour lâcher le rôle.

 

 

3/ Pierce Brosnan

 

869784EC-A2F0-4480-873D-329371B44BB5.png

 

 

Les plus :

 

Après le trop rigolo Moore et le trop sérieux Dalton, Pierce Brosnan débarque en nuançant les deux traits. Brosnan a le sérieux d’un Sean Connery avec des notes d’humour de Roger Moore.

 

Il a peut être été le James Bond le plus désiré de la saga puisque dès 1986 il est choisi mais ne peut alors accepter le rôle pour cause de contrat avec « Remington Steele ».

 

Son charme, son aisance, son humour pince sans rire lui ont permis d’être adopté immédiatement 

 

 

Les moins :

 

Son brushing semble ne pas bouger d’un pli quelque soit la situation.

 

Il faut bien reconnaître qu’il est sans doute le seul à n’avoir tourné aucun épisode marquant de la saga. Au mieux les films sont « pas mal » mais quoiqu’il en soit ce sont quatre épisodes mineurs avec une surenchère dans l’action qui donne l’indigestion. 

 

 

2 / George Lazenby

 

88AB8CDD-7F1A-42A2-9AC7-1A195101B4B3.jpeg

 

 

Les plus :

 

L’aisance naturel d’un acteur qui n’avait pourtant rien tourné auparavant. Succéder au maître Connery ne lui cause apparemment aucun souci et l’acteur est aussi crédible dans les scènes d’action que dans les séquences plus intimistes sans oublier un indéniable humour.

 

Son étoffe irréprochable, sa forme physique et pour cause il a été le plus jeune interprète du rôle. 

 

 

Les moins : 

 

Moins de charisme que Sean Connery tout de même.

 

1/ Sean Connery 

 
872FAA5E-FD38-40B6-8D18-D424BD8B1989.jpeg

 

Les plus : 

 

Tout ! Cela fait près de 50 ans (si on se base sur sa retraite au sein de la série officielle) qu’il a abandonné le rôle, le constat reste le même : il est LE James Bond de référence ! 

 

 

Les moins :

 

Rien à signaler.

 

 



01/03/2020
9 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 295 autres membres