Indy Blave, le blog

Indy Blave, le blog

Qu'est-elle devenue ? Barbara Carrera

 

 

 

 

TITRES DE GLOIRE

 

L'ex mannequin Barbara Carrera débute sa carrière cinématographique en 1970 en étant dirigée par Jerry Schatzberg dans "Portrait d'une enfant déchue" qui a Faye Dunaway pour vedette.

 

Elle enchaine les années suivantes avec sa carrière de mannequin ou en posant dans des magazines.

 

Après "The master gunfighter" en 1976 qui lui vaut une nomination aux Golden Globe, elle s'offre de prestigieux partenaires dans des films qui le sont cependant beaucoup moins : Rock Hudson dans "Embryo" (1976), Burt Lancaster dans "L'ile du Dr Moreau" ainsi que Paul Newman et William Holden dans "Le jour de la fin du monde" sans oublier la mini série tv "Colorado" à la fin des années 70. Autant de films ambitieux qui ne cassent pas la baraque au box office mais qui permettent à Barbara Carrera de se faire une place à Hollywood. 

 

 

Embryo [Italian Edition]

 

 

Elle obtient un certain succès avec "Condorman" en 81 et joue de sa sensualité dans "J'aurai ta peau", une aventure de Mike Hammer tournée la même année.

 

 

 

 

 

Après avoir posé pour "Playboy", elle est entre Chuck Norris et David Carradine dans "Oeil pour oeil" avant d'être recrutée pour le James Bond non officiel "Jamais plus jamais" qui marque le retour de Sean Connery dans le rôle de l'agent 007.

 image.jpg

 

 

"Oeil pour oeil"

 

  

ET APRÈS ?

 

L'actrice, contrairement à sa partenaire Kim Basinger, ne profitera jamais vraiment du succès de "Jamais plus jamais". Elle est l'héroïne de "Les oies sauvages 2" qui aurait dû lui permettre de donner la réplique à Richard Burton. Mais ce dernier décède la veille du début du tournage. Il est remplacé par Scott Glenn dont le "poids" au box-office est bien moindre tant et si bien que le film ne connait pas le succès du premier opus.

 

Elle regagne une certaine popularité en tournant la saison 9 de "Dallas", la fameuse "hors saison" de la série qui marque l'absence de Bobby Ewong avant sa résurrection l'année suivante.

  

Elle s'offre encore une légende d'Hollywood pour partenaire en la personne de Bette Davis dans "Ma belle mère est une sorcière".

 

Par la suite, l'actrice ne se distinguera plus vraiment. Aucun de ses films suivants n'est vraiment entré dans la postérité. En 96, on la voit dans "Love is all there is" avec une débutante Angelina Jolie puis participe à des épisodes de "JAG" ou encore "That 70's show".

 

L'actrice s'est manifestement retirée pour de bon des plateaux, se consacrant sa vie de famille. Notons que Barbara Carrera n'a jamais eu d'enfant.



04/11/2015
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 234 autres membres