Indy Blave, le blog

Indy Blave, le blog

"Coexister"

IMG_5356.JPG

 

 

Ce n'est pas une problèmatique nouvelle. Elle existait déjà dans les années 50, 60 et apres. Faut pas rêver : les comédies jadis ce n'était pas que "La grande vadrouille", "Les bronzés" ou "La chèvre". Celles ci se distinguaient aussi parce que justement d'un coup une comédie faisait rire. Car plus que de faire pleurer, le rire est compliqué à faire circuler.

 

"Coexister" fait donc partie de ce panel restreint de comédies qui sort du lot actuel Car entouré d'œuvres prétendument comiques mais qui ne provoquent aucun rictus. 

 

Pourtant le pitch de départ rappelle beaucoup celui de "Qu'est ce qu'on a fait au bon Dieu ?" méga hit de 2014 avec ses 12 millions d'entrées grâce auxquels sans doute "Coexister" a pu se faire financer avec une relative facilité, le succès de "Case départ" n'étant pas étranger non plus cela dit.

 

Meme intérêt pour l'approche des cultures ethniques (quoique quid des Asiatiques ? Public trop restreint ?) mais avec une histoire radicalement différente ce qui en fait un vrai film à part. 

 

On le sait les films sur les rapports de force entre personnes opposées est un fleuron que les cinéastes affectionnent particulièrement. Fabrice Eboue ne s'en prive pas avec l'esprit Salace qui est le sien. C'est  pas  de l'humour trash mais le cinéaste acteur ne se prive pas de faire dans le politiquement incorrect quitte peut être à choquer quelques personnes notamment au détour de scènes qui pourront paraître contestables.  

 

Mais ne tournons pas autour du pot et répondons à cette simple question formelle : le film est il drôle oui ou non ? Oui ! Sans hésitation. Et meme vraiment hilarant par moment. Parce que c'est bien écrit, avec panache sans relâche dans le scénario. Les séquences s'enchaînent devenant tout de suite mémorables pour certaines. Et devant la caméra de Eboué une pléiade d'acteurs inspirés donnant le meilleur de soi sans chercher à se tirer la couverture. Fabrice Eboué a cette intelligence, assez rare finalement, de ne pas s'intéresser qu'à son personnage. Il se préoccupe des autres aussi car il sait qu'il a besoin d'eux pour que sa comédie existe. Et clairement cela se ressent à l'écran avec une aisance évidente de chaque comédien. Difficile de dire qui tire le mieux son épingle du jeu entre Ramzy Bedia, Guillaume de Tonquedec, Jonathan Cohen, Audrey Lamy ou encore  Eboué lui même. Ils sont drôles, rigolent d'eux meme et ont parfaitement mis l'énergie nécessaire à cette comédie fort réussie. 

 

 

 

 

 



23/10/2017
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 238 autres membres