"Wind river" - cinéma, nouveauté, critiques, actualités, bandes-annonces

Indy Blave, le blog

Indy Blave, le blog

"Wind river"

 

 

 

 

IMG_4851.PNG

 

 

 

Chez Indy Blave le blog, nous avons une certaine nostalgie d'un certain cinema des années 90. À cette époque, les polars allaient bon train et figuraient parmi les films les plus attendus de l'année. Des films comme "Le silence des agneaux", "Basic instinct" ou Seven" sont devenus des classiques et générèrent pas mal d'émules avec plus ou moins de réussites.

 

Autre temps, autres mœurs, Hollywood ne jure, presque, que sur ses supers héros qui déboulent par dizaines par an. Alors forcément l'arrivée en cette rentrée de ce "Wind river" arrive comme un vrai bol d'air frais, d'autant plus frais qu'il se déroule sous des températures particulièrement basses. Et paradoxalement le film a pour vedettes deux Avengers...

 

Certes le film n'entend pas révolutionner le genre, pour autant il s'avère être d'une grande efficacité.

 

Tous les ingrédients du bon polar sont mis : scénario efficace avec son lot de rebondissements, de l'action qui ne fait pas dans l'exagération (friands de cascades façon Tom Cruise passez votre chemin), des héros écorchés et paumés... le réalisateur ne verse meme pas dans la guimauve gratuite et potentiellement attendue avec son couple vedette. 

 

Au contraire, ce sont des scènes souvent fortes qui sont proposées comme celle du père de la victime qui garde sa fierté d'homme face à une inconnue mais qui craque littéralement dans les bras de Jeremy Renner, assurément une des plus belles séquences du film.

 

Les acteurs sont d'une grande sobriété ce qui valorise davantage le film. La bonne surprise vient surtout de la soeur Olsen excellente en jeune agent du FBI. qui peut exprimer davantage de jeu d'actrice que dans la série des "Avengers" comme son pote Jeremy Renner parfait "prédateur" en quête d'une proie bien particulière.

 

Heureux soit la venue de Taylor Sheridan talentueux scénariste d'une trilogie policière entamée par "Sicario" puis "Comancheria" pour finir par ce "Wind river" dont il assure aussi la réalisation.

 

Avec un tel talent d'écriture, Il est hautement souhaitable qu'il continue à écrire des polars. En attendant courrez vite voir cet excellent cru 2017.

 



06/09/2017
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 235 autres membres