Indy Blave, le blog

Indy Blave, le blog

"Dark Places"

 

Dark Places

 

Avec "Dark Places", Gilles Paquet Brenner nous propose un polar particulièrement efficace qui joue les contrastes entre le passé et le présent.

 

"Dark Places" est une sorte de "Cold case" à grandeur cinématographique où des événements vieux de 30 ans refont surface avec de nouveaux éléments. Ceux ci pourraient bien contredire la vérité qui a envoyé un homme possiblement innocent en taule, l''homme en question étant en plus le propre frère de l'unique rescapée d'un massacre familial, laquelle a clairement indiqué la culpabilité de son frangin.

 

Le film est formaté comme un polar à la trame somme toute classique surtout du côté Hollywood avec son lot de vérités qui refont surface, ses coups de théâtre et un final qui essaie d'être le plus inattendu possible.

 

Charlize Theron, productrice du film par ailleurs, nous ressert un personnage féminin affutée comme une clodo. Effet récurrent de "Monster". Cela s'appuie exagérément avec des séquences où Charlize s'habille à coup de T shirt complètement craqué avec casquette qui dit "je cache que je suis canon". Pas d'Oscar à espérer ce coup donc ce n'était pas nécessaire d'en faire des tonnes...

 

Mais c'est indéniable, on aime Charlize, donc on lui pardonne tout. Du reste, ce n'est quand même pas ici le suspense du siècle, on pourra même trouver la conclusion un rien tiré par les cheveux...



12/04/2015
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 238 autres membres