Indy Blave, le blog

Indy Blave, le blog

Dix choses à savoir sur "La grande évasion"

 

 

"La grande évasion" fut le film qui fit de Steve McQueen une star, qui l'imposa définitivement, en en faisant une idole pour des millions de spectateurs.

 

Mais au fait, même si vous le connaissez par coeur, retour sur dix choses sur le film :

 

1/ Une histoire vraie

.

 

IMG_6513.JPG

 

 

"La grande évasion" est l'adaptation d'un roman homonyme de Paul Brickhill. Le livre raconte la réelle évasion de  76 officiers aviateurs le 24 mars 1944 du camp de prisonniers Stalag Luft III situé au coeur de l'Allemagne. Seulement trois parvinrent à regagner l'Angleterre tandis qu'une grande partie des autres repris furent exécutés. Paul Brickhill fit partie des prisonniers du camp.

 

2/ "La grande évasion" avec Burt Lancaster et Kirk Douglas

 

Le premier choix des producteurs pour le film était de confier le rôle de Hendley à Burt Lancaster et celui de Hilts à Kirk Douglas. Les deux hommes s'entendaient à merveille et Sturges les avait déjà dirigé dans "Règlements de compte à O.K. Corrall". Mais les prétentions salariales des deux acteurs étaient trop importantes et James Garner et Steve McQueen furent choisis car ils coutaient nettement moins chers.

 

70396648-9BF9-4A8A-B2F1-5B326C768C51.jpeg

 

3/ Un tournage dans une vraie prison

 

 

Une maquette du Stalag d'où s'évadèrent les "vrais" prisonniers

 

 

Le tournage de "La grande évasion eut lieu dans un stalag près de Munich, ainsi que dans les studios de Bavaria film.

 

4/ Steve McQueen : un rôle complètement inventé

 

L'ensemble des personnages de "La grande évasion" s'inspire de personnages réels ayant vraiment participé à l'évasion suggéré dans le film. Tous sauf un. Celui de Virgil Hilts est complètement inventé. On raconte que c'est John Sturges, désireux de retravailler avec son ami Steve, qui écrivit ce personnage et qui lui donna même un certain relief puisqu'au départ le héros devait être le personnage joué par James Garner.

 

4/ Steve, enfin numéro un

 

C'est la troisième fois que Sturges dirige Steve McQueen. Mais la première où Steve tient le premier rôle. Après avoir été l'homme de main de Sinatra dans "La proie des vautours" puis de Brynner dans "Les sept mercenaires", Steve McQueen est enfin le héros à part entière du film et voit son nom être cité en premier dans le générique de début.

 

5/ Un autre James pour ami

07B74D66-9091-46B0-8707-ADA1803EE36C.jpeg

 

Steve et les deux James

 

 

 

Déjà très copain avec James Coburn, Steve McQueen se lia d'amitié avec James Garner durant le tournage et ce malgré les méfiances de Steve au départ qui pensait que le personnage de Hendley, joué par Garner, allait relayer son personnage de Hilts au second plan. Alors que Steve songea à quitter le film à cause d'un personnage qu'il jugeait peu intéressant, c'est James Garner lui même qui demanda à Sturges de ré-écrire le personnage de McQueen pour lui donner plus d'épaisseur.

 

6/ Un ami gagné, un autre perdu

 

Si McQueen se lia d'amitié avec Garner, il s'éloigna en revanche de Charles Bronson, pourtant bon copain sur "Les sept mercenaires". On raconte que Bronson vécut mal de voir McQueen prendre la vedette de ce film tandis que lui obtint un rôle de la même épaisseur que dans "Les sept mercenaires". Plus tard il ira même dire à la presse : "Sturges rencontra plusieurs problèmes avec Steve sur le tournage, ce n'était pas un vrai acteur professionnel. Quand nous avons vu les rushes (les prises de vue), il s'avéra que Steve y était tellement mauvais qu'il fallut retourner certaines séquences deux mois après".

Partenaires dans "La proie des vautours" et "Les sept mercenaires", Steve et Charles ne tournèrent plus ensemble et ne se revirent plus...

 

7/ Deux pour une moto

 

"La grande évasion" est notamment connu pour la fameuse évasion à moto de Steve McQueen. Si Steve réalisa la quasi totalité des cascades, c'est en revanche son ami, le cascadeur Bud Ekins qui effectua le fameux saut par dessus les barbelés. McQueen voulait faire ce saut mais essuya le refus catégorique des assurances. 

Sturges proposa néanmoins à McQueen, fan de moto, de jouer le rôle d'un soldat allemand à moto qui poursuit Hilts. Autrement dit, McQueen, dans certaines séquences, se poursuit lui même !

 

8/ Un prix pour Steve

 

Aussi mauvais soit il, dixit Bronson (voir plus haut), Steve McQueen remporta le prix d'interprétation au festival de Moscou en 1963.

 

9/ Une suite de "La grande évasion"

 

IMG_6514.JPG

 

 

 

 

En 1988, une suite fut tournée pour la télévision. "La grande évasion II" avec Christopher Reeve qui raconte la traque des allemands auteur du massacre des officiers anglais du premier film. Notons la présence dans cette suite de Donald Pleasance, déjà présent dans le premier film, mais dans un rôle différent.

 

10/ Un remake animé

 

En 2000 sort le film d'animation "Chicken run" qui reprend sur le mode de l'humour la trame de "La grande évasion". les prisonniers anglais sont ici remplacés par...des poules !

 

 

 

 

 

 

 

 

 



17/09/2018
7 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 238 autres membres