Indy Blave, le blog

Indy Blave, le blog

Dix actrices, dix rôles qui nous rendent amoureux d'elles

DC8A6223-524A-4A48-8A52-B50829711009.jpeg
 

 Dix actrices, dix rôles : ou comment, dans cette liste complètement subjective, dix films doivent largement leur réussite grâce à la présence de leur héroïne. 

 

 

URSULA ANDRESS  dans "Dr No" (1962)

 

Parce que...

 

Parce que c’est la première James Bond girl marquante de la saga 007

 

Parce que sa sortie de l’eau reste un sommet d’érotisme jamais revu dans les aventures de Bond

 

Parce qu’elle a beau apparaître au bout de la moitié du film, on ne retient (presque) que sa seule présence

 

 

 

 

 FAYE DUNAWAY dans "L'affaire Thomas Crown" (1968)

 

Parce qu’on a jamais vu une partie d’échecs aussi sensuelle 

 

Parce que Faye Dunaway est LA beauté référence des années 60

 

Parce que ses tenues sont juste renversantes

 

 

 

 

CLAUDIA CARDINALE dans "Il était une fois dans l'ouest"

 

 Parce que...

 

Parce que dès sa première apparition dans le film, commencé alors depuis près d’une demi heure, elle s’impose comme la star du film et pourtant il y a du très lourd en face (Bronson/Fonda/Robarts)

 

Parce que chaque gros plan fait par Leone sur elle nous rend raide dingue amoureux d’elle instantanément 

 

Parce que non décidément non, on n’a toujours pas compris sur ce blog comment Bronson peut il décider de partir après la quasi déclaration d’amour de Claudia. L’une des plus grandes énigmes cinématographiques jamais tournées et demeurées sans réponse..

 

 

 

ROMY SCHNEIDER dans « Les choses de la vie »

 

Parce que...

 

Parce que l’on aurait pu citer effectivement « La piscine », film qui a débarrassé Romy définitivement de son image de Sissi, mais clairement qui mieux que Sautet a su mettre en avant le charme de l’actrice ?

 

Parce que, comme expliqué ci dessus, Romy n’a sans doute jamais été aussi belle que dans ce film, ça en dit long sur son charisme dégagé ici.

 

Parce que un seul de ses sourires est immédiatement ravageur et emporte tout sur son passage.

 

 

 

 

JESSICA LANGE dans « King Kong »

 

Parce que...

 

Parce que dès qu’elle apparaît, on oublie qu’en fait la star est censée être un gros singe 

 

Parce qu’on soupçonne facilement que le réalisateur John Guillermin est plus préoccupé à la filmer que l’autre gros poilu 

 

Parce que cet opus des aventures du grand singe peut avoir tous les défauts du monde (et encore on adore ce film ici), il y a une évidence incontestable : Jessica est LA « King Kong girl » par excellence.  

 

 

 

MEG RYAN dans « Quand Harry rencontre Sally »

 

Parce que 

 

Parce que Meg Ryan est LA « girl next door » par excellence 

 

Parce que Meg Ryan joue la scène la plus érotico-comique de l’histoire du cinéma 

 

Parce que la déclaration d’amour que lui fait Billy Crystal à la fin, on a tous envie de lui faire aussi

 

 

 

 DEMI MOORE dans « Ghost »

 

Parce que...

 

Parce que Demi Moore dégage une tendresse et une fragilité qu’on ne lui connaissait pas

 

Parce que l’on comprend instantanément pourquoi Patrick Swayze, bien que mort dans le film, ne veuille pas la quitter pour l’au delà 

 

Parce que leur ultime baiser est l’un des plus émouvants de l’histoire du cinéma.

 

 

 

JULIA ROBERTS dans « Pretty woman »

 

Parce que...

 

Parce que Julia, en un sourire, nous fait tomber amoureux d’elle 

 

Parce que personne d’autre qu‘elle n‘aurait pu rendre crédible cette improbable histoire d’amour entre un businessman et une prostituée.

 

Parce que, en un film, on a tous su que Julia allait devenir une immense star 

  

 

KATE WINSLET dans « Titanic« 

 

Parce que...

 

Parce que Kate est notre aventurière romantique préférée 

 

Parce que Kate nous séduit quoiqu’elle fasse : qu‘elle danse, qu‘elle « vole », qu’elle pose pour un portrait dénudé ... on est sans cesse sous le charme.

 

Parce que on a rarement vu une alchimie amoureuse aussi évidente entre les deux protagonistes principaux.  Ses regards remplis de tendresse et d’amour nous conquièrent immédiatemen. 

  

 

NATALIE PORTMAN dans « L’attaque des clones« 

 

 Parce que...

 

Parce que, en dépit du côté ultra « gnangnan » des séquences amoureuses, force est de reconnaître que Lucas a habillé Natalie de somptueuses tenues éclipsant toutes les autres princesses de cinéma.

 

Parce que, en plus, avec ses sourires ravageurs, Natalie n’a jamais été aussi belle qu’ici.

 

Parce qu’elle nous donne envie de l’épouser direct ce que fait Anakin en dépit de ses interdictions. 

 



22/08/2019
3 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 264 autres membres