Indy Blave, le blog

Indy Blave, le blog

"Espèces menacées"

IMG_5224.JPG

 

 

Le titre est plein de paradoxes : quelle espèce est la moins menacée d'extinction sur un plan démographique ? L'humain. Quelle espèce est menacée de se détruire elle même ? L'humain.

 

C'est cette dernière thèse qui semble être la conviction même du cinéaste qui nous raconte trois histoires qui s'entremêlent de personnes qui pourraient tout avoir pour être heureuses mais qui gâchent leur bonheur.

 

Trois histoires ? Il serait plus honnête d'écrire UNE histoire coupée par moments par deux sous sujets. Car très vite, Gilles Bourdos manifeste son intérêt pour la partie qui lui complaît. Son couple vedette est tenu par Alice Isazz et Vincent Rottiers Et c'est le douloureux sujet des femmes battues qui est abordé sans fard avec une certaine dureté. La situation, bien souvent réelle dans la vie, déconcerte de par la personnalité de ses protagonistes : comment un homme peut il en arriver à ses extrémités avec une femme qui plus est la sienne ? Et comment une femme peut-elle accepter, et même défendre, un tel être ?

 

Le jeu du couple est extraordinaire porté par deux acteurs formidables avec une petite mention pour le "mari" Vincent Rottiers qui joue merveilleusement les écorchés vifs. L'acteur parvient avec le même talent à sortir des instants de colère tout en installant la peur sur son visage quand il s'agit d'être face à son beau père dont il ignore que ce dernier n'en mène pourtant pas large devant lui.

 

Cette histoire haute en couleurs sacrifie hélas quelque peu les deux autres sujets qui forcément captivent moins. Ce sacrifice est tel que la fin laisse un goût d'inachevé avec pas mal de questions en suspens. C'est dommage car il aurait été intéressant de développer le devenir de certains personnages dont il est parfois un peu trop demandé au spectateur d'imaginer lui même la suite des événements.

 

D'ailleurs certains choix de conclusion vont, par ailleurs, laisser perplexes certains spectateurs. La conclusion est assurément le point faible d'un film qui jusqu'alors tenait plutôt bien la route malgré les inerties citées plus haut.

 



05/10/2017
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 238 autres membres