Indy Blave, le blog

Indy Blave, le blog

"Fast and furious 7"

 

Fast & Furious 7

 

 

Voici donc "l'autre" très attendu épisode 7 de l'année. Mais alors que le 7e "Star wars" est notamment très attendu en raison du retour de ses principaux protagonistes (Ford, Hamill, Fisher...), "Fast and furious" l'est pour un départ.

Un triste départ, définitif et irrévocable puisque c'est celui de Paul Walker, tragiquement décédé dans un accident de voiture alors que le tournage du dit film n'était pas terminé.

La production, ainsi que Vin Diesel, avaient promis un épisode haut de gamme pour rendre un ultime hommage à l'acteur. Ils n'ont pas menti.

"Fast and furious" septième du nom est un festival de cascades toutes plus improbables les unes que les autres, de poursuites en voitures homériques et de bastons énormes où les coups de savates ne se comptent plus. 

Ici l'exagération est totalement assumée et aucune crédibilité est recherchée à l'inverse des ignobles derniers "Die hard". Cela nous vaut des séquences mémorables et délirantes où la demi mesure n'est pas de rigueur. Une ville doit être à moitié détruite ? "Faisons le" répond l'équipe. Une voiture doit traverser plusieurs immeubles à plus de 50 étages de hauteurs ? "Pas de problème". Les personnages doivent  se mettre de méchantes mandales sans même saigner du nez ? "Bien sûr !" Surtout que le film bénéficie de Jason Statham dans la peau du méchant de service, on aurait tort de se priver de pures castagnes d'anthologie. 

Le film donne tout son sens au mot divertissement en proposant un véritable spectacle aux spectateurs qui en prennent pleins les mirettes. Chacun choisira sa séquence préférée dans ce film bourré mais alors vraiment bourré d'action.

Pourtant la scène la plus mémorable restera la finale. Celle de l'hommage hautement émouvant de l'équipe et surtout Vin Diesel à leur compagnon disparu. Dans le contexte que l'on connaît tous, la séquence est profondément touchante. Ajoutons au passage que les scènes additionnelles où Paul Walker est remplacé par ses frères et/ou du numérique sont bluffantes et (presque) invisibles. 

Même si Paul Walker va terriblement manquer à la saga, on se dit que cette dernière est sur de très bons rails pour nous proposer d'autres épisodes encore fort sympathiques.



06/04/2015
1 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 238 autres membres