Indy Blave, le blog

Indy Blave, le blog

Hommage à Roger Hanin

 

Roger Hanin

 

Né en 1925 à Alger, Roger Hanin aura su imposer tout d'abord sa stature de colosse dans des rôles de brutes ou de gardes du corps tout au long des années 50 et 60. Il côtoie les futurs grands du métier comme Alain Delon dans "Rocco et ses frères, Jean Paul Belmondo dans "A bout de souffle" sans oublier les "anciens" comme Jean Gabin dans "Gas oil" notamment.

 

 

"Rocco et ses frères"

 

Il est choisi en 59 pour prendre la succession de Lino Ventura dans "La valse du gorille" qui lui vaut un certain succès. Il reprendra ce rôle sous la direction de Maurice Labro en 62 dans "Le gorille a mordu l'archevêque".

Il sera également à plusieurs reprises "Le tigre" un espion à la française en pleine période glorieuse de James Bond

 

Extrait de Roger Hanin dans "La valse du gorille" :

 

On voit aussi Roger Hanin dans "le miracle des loups" (61) aux côtés de Jean Marais, "Les ennemis" (62), "Le canard en fer blanc" (67)...

 

"Le miracle des loups"

 

 

On l'aperçoit même dans le western "La poursuite sauvage" (72) aux côtés de William Holden et Ernest Borgnine.

 

La carrière de Roger Hanin aura bien sûr aussi été marquée par sa rencontre avec Alexandre Arcady. les deux hommes travaillent une première fois ensemble dans "Le coup de sirocco" en 78 mais c'est surtout "Le grand pardon" qui marquera les esprits en 81. Dans ce film qui lorgne sur "Le parrain" de Coppola, Hanin incarne un parrain de la mafia aux côtés d'un casting haut de gamme incluant Richard Berry, Bernard Giraudeau, Jean-Louis Trintignant ou encore Gérard Darmon sans oublier un jeune Jean-Pierre Bacri.

 

Extrait du "Grand pardon" : 

 

 

Dans les années 80, on peut voir l'acteur dans "Les misérables" de Robert Hossein" tout en continuant à travailler avec Arcady dans "Le grand carnaval" aux côtés de Philippe Noiret ou encore "Dernier été à Tanger" sans oublier la suite du "Grand pardon" en 1992.

 

Roger Hanin aura marqué sa carrière à la télévision également avec son rôle de "Navarro" un flic qu'il aura joué durant dix huit ans à partir de 89 et qui lui aura valu sans doute sa plus grosse renommée.

 

Roger Hanin a réalisé également cinq films pour le cinéma dont "Train d'enfer" en 84 et "La rumba" en 86.

 

 

"Train d'enfer"

 

 

On a pu le voir aussi dans plusieurs adaptations de Marcel Pagnol comme la trilogie "Marius/Fanny/César" dans les années 2000.

 

Roger Hanin meurt le 11 février 2015 à l'âge de 89 ans.



11/02/2015
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 238 autres membres