Indy Blave, le blog

Indy Blave, le blog

Indy Blave interviewe Tiphaine Daviot

Affiche Tiphaine Daviot

 

 

 

 

Dans "Comme des rois", Tiphaine Daviot est Stella, une jeune fille un peu paumée dont la vie de famille n'est pas là pour apaiser ses doutes. Bloquée entre un Kad Merad de père qui accumule les arnaques foireuses, une Sylvie Testud de mère qui se cache les yeux devant la réalité de sa vie et un Kacey Mottet Klein dont l'esprit est déjà parti de la maison, la pauvre Stella n'a guère de soutien.

 

Dans le civil, Tiphaine est une fille naturellement sympa qui ne s'est jamais fait prier pour répondre à cette interview. 

 

 

Indy Blave : Comment vous êtes vous retrouvée sur le projet "Comme des rois " ?

 

Tiphaine Daviot : Assez basique. J’ai passé des essais. Pour la petite histoire, j’étais chez mes parents en Bretagne et j’ai donc dû envoyer une vidéo. Ma mère filmait, mon père me faisait la réplique. Épique. Du coup, Xabi (Molia), le réalisateur, après m’avoir sélectionné, m’a confié que ma réplique était si mauvaise et que j’arrivais malgré tout à jouer en face, que je devais forcément être une bonne comédienne. Désolée papa. Haha. 

 


Qu'est ce qui vous a plu à la lecture du scénario ?

 

La finesse du proposé et la pudeur des sentiments. Ça flirtait avec les films anglais. Un petit côté Ken Loach. 

 

Connaissiez vous le réalisateur Xabi Molia ?

 

Non. Une très jolie découverte donc. 


Vous jouez la fille de Kad Merad et Sylvie Testud. Quel type de partenaires sont-ils ?

 

Franchement très sympas ! Un peu la classe d’être leur fille de fiction tout de même. 

 

Kad Merad garde t'il son esprit boute-en-train même lorsqu'il tourne un film plus sérieux comme  celui-ci ?

 

Oooooooh que oui. 


Comment définiriez vous Stella ? Est-elle une femme, une maman heureuse ?

 

Je crois que c’est quelqu’un qui se cherche. Comme tout le monde. Mais elle ne s’y est pas toujours prise de la meilleure manière. Comme tout le monde aussi. Ce qui est beau c’est qu’à la fin, elle trouve presque malgré elle, pas là où elle l’imaginait. Donc, je crois qu’elle est en très bonne voie. 

 

Comment définiriez vous les liens que Stella entretient avec son père ?

 

Compliqués. Les rôles sont inversés, elle le materne. Elle lui en veut pour ça. De son comportement qui affecte tout le monde autour lui. De ses mensonges. Des promesses jamais tenues. Elle se sent peut-être aussi un peu transparente face à lui. Enfin, ça c’est ce que je me suis racontée. 


Et avec son frère ?

 

Tendres. Elle ne veut que son bien et son épanouissement mais elle a trop peur qu’il se casse les dents. Qu’il soit inconscient, naïf. Encore une fois, une vraie petite maman. Mais qui s’occupe d’elle ?


(Attention spoilers) Est-elle intéressée voire amoureuse de Stephane ? Ou est-ce simplement par intérêt ?

 

Bel enchaînement. Stéphane est celui qui a envie et qui va s’occuper d’elle. C’est la jolie surprise dont je parlais tout à l’heure. Pas d’évidence. Elle a peut-être fini par craquer par intérêt ou confort. Ou tout du moins c’est ce qu’elle voulait croire. Mais moi je pense qu’elle finit par vraiment tomber amoureuse de lui.


Qu'avez vous en commun avec Stella ? 

 

Pas grand chose à première vue. Je ne suis pas maternelle mais protectrice. Et j’ai un petit côté brut qu’on partage. 

 

Si vous deviez imaginer la suite de la vie de Stella, au delà de la fin du film, que deviendrait-elle ? De quoi a t'elle envie ?

 

Je la vois s’épanouir dans son couple et dans son rôle de maman. Je ne sais pas si ça sera suffisant pour elle par la suite. Mais je pense qu’elle a des désirs simples et modestes. 


Un mot quand même sur votre partenaire Kacey Mottet Klein ? 

 

Très très chouette personne. Vraiment. 

 

Vous avez un autre film qui sort ce mois ci, "Demi-sœurs", que pouvez vous nous dire dessus ? 

 

Oui, c’est un genre de trois frères au féminin. Très différent de comme des rois. Beaucoup plus porté sur la comédie. 

Avec pleins de femmes ! (La réalisatrice et les trois actrices principales). 

 

Quels sont vos projets ? Que tournez vous en ce moment ?

 

Je tourne la saison 2 de la très belle série "Zone blanche" sur France 2. Autrement je viens de finir une nouvelle série OCS HP, où j’ai la chance d’avoir tenu le premier rôle. (Sort en octobre)

J’ai un long qui doit sortir vers la rentrée « girls with balls » une comédie/horrifique. A fond dans le genre. Une équipe de volleyeuse sur la route, entre deux tournois, se font pourchasser et quelques unes vont être décimées dans la forêt canarienne...

 

Un petit retour en arrière tout de même avec "Les bigorneaux" qui a reçu cette année le César du meilleur court métrage et dont vous êtes l'héroïne. Vous avez dû être sacrément fière ?

 

Oh oui ! C’est un très joli film que j’adore. Je fais beaucoup de festivals en ce moment avec et c est un grand plaisir de le défendre. 

 

Le film pourrait il découler sur un long ?

 

Héhé oui, il y a des chances. Mais je ne peux pas vous en dire plus...


La réalisation vous tente t'elle ?

 

Oui, dans l’absolu. Mais pas maintenant. Je n’ai rien d’intéressant à raconter. Mais plus tard, j’espère. 

 

Avez vous des cinéastes avec lesquels vous rêvez de travailler ?

 

Ouh lala. Bien sûr ! Tarantino, Anderson, Audiard... sont les premiers qui me viennent à l'esprit. Mais tant d’autres encore. 

 

Avez vous des acteurs à qui vous aimeriez donner la réplique ?

 

Il y en a BEAUCOUP trop. 


Propos recueillis par Indy Blave



10/05/2018
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 225 autres membres