Indy Blave, le blog

Indy Blave, le blog

"Jurassic World : Fallen Kingdown"

IMG_6975.JPG

 

L'air de rien, la saga "Jurassic park" avait sombré dans le nettement moins bon depuis le troisième opus. Autrement dit depuis que Spielberg avait lâché la réalisation, les épisodes avaient nettement perdus en qualité.

 

La reprise de la franchise en 2015 avait donné lieu à une espèce de remake du modèle du genre, le premier, dont il n'avait évidement pas la saveur. Alors forcément cet épisode arrivait non sans appréhension de notre part.

 

Les craintes s'envolent dès la séquence d'ouverture digne des meilleurs épisodes de la saga. Le talentueux Juan Antonio Bayona, à qui l'on doit "The impossible" donne le ton d'entrée de jeu de ce qui sera un épisode qui aura pour objectif de tenir en haleine en y incorporant des scènes particulièrement sombres lesquelles ne tomberont cependant pas dans le gore, nous sommes dans un film toute génération dont la destinée est de ramasser le maximum d'argent donc pas d'interdiction publique possible...

 

Qu'importe si la peur est somme toutes assez relative, la tension est elle à son paroxysme plus d'une fois et c'est bien là une de ses plus grandes réussites. Car oui Juan Antonio Bayona est là avec un talent indéniable pour jongler avec le spectaculaire et le suspense comme il l'avait déjà si bien fait avec son excellent "The impossible". 

 

On pourra toujours reprocher au film de pomper quelque peu sur "Le monde perdu" ce qui correspond à une certaine logique vu que le précédent empruntait largement au modèle précurseur du genre. Reste que le film parvient tout de même à se créer sa propre personnalité et renouvelle un peu le genre. Car, surprise, le film comporte des scènes inédites et bien trouvées comme quoi c'est possible quand on veut. Le scénario est bien ficelé et relance le débat sur la cohabitation dinosaures/humains de manière assez intelligente.

 

Dommage quand même que Jeff Goldblum ne fasse ici qu'un cameo alors qu'il a été le meilleur héros que la saga ait eu. Le reste du casting assure néanmoins avec le professionnalisme que l'on connaît à Chris Pratt et Bryce Dallas Howard.

 

Une question nous a taraudé sur ce blog quand même : pourquoi une équipe s'embête t'elle à aller chercher des dinosaures dangereux sur une île prête à s'écrouler sous l'effet d'un volcan alors que les scientifiques ont tous les ADN possibles pour les cloner tranquillement depuis l'endroit qu'ils veulent ? 

 

Dernière info : pas besoin de vous coltiner l'interminable générique de fin pour apercevoir le dernier plan du film absolument sans intérêt. N'est pas Marvel qui veut... 

 

 

 



09/06/2018
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 238 autres membres