Indy Blave, le blog

Indy Blave, le blog

"La conquête"

 

La Conquête

 

Dans l'histoire du cinéma français, "la conquête" fera date pour être le premier film à évoquer un président de la république en fonction. Relatant l'accession au pouvoir de Nicolas Sarkozy, le film s'intéresse de près aux coups bas que l'on peut se donner pour accéder à un trône, ici l'un des plus hauts qu'il soit.

 

Xavier Durringer se cantone sur les affrontements ayant eu lieu au sein même du parti. Exit donc les socialistes dont l'absence dans le film sont quand même remarquables. On notera aussi l'absence de François Fillon et le rôle inexistant de Rachida Dati.

Le film se rapporte à un seul quatuor :Sarkozy, Jacques Chirac, Dominique de Villepin et Cécilia. Ces trois derniers sont représentés comme les ennemis les plus tenaces du futur président. A aucun moment, il n'est mentionné une quelconque inquiétude quant à l'officiel concurrence.

Le charme du film provient dans la ressemblance des acteurs avec leur modèle. les quatre principaux protagonistes sont bluffants. Mais force est de reconnaitre que, plus encore que l'excellent Podalydes qui a fait un travail remarquable pour reprendre les mimiques du président, c'est Bernard Lecoq qui remporte la palme. En Jacques Chirac, il détonne et nous rappelle une fois de plus qu'il est un acteur largement sous employé. Ses scènes face à Sarkozy sont parmi les meilleures du film. Du reste, Durringer nous apporte un travail méticuleux, plutôt agréable à regarder à défaut d'être inoubliable.



24/05/2011
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 238 autres membres