Indy Blave, le blog

Indy Blave, le blog

Les 15 meilleures James Bond girls de la saga

 

 

6FD5FDBB-D6FA-4E2C-9EEC-A7BF8FA90255.jpeg

 


On le sait, un Bond sans les "girls" ne serait un Bond. Depuis 1964, elles sont des dizaines à avoir côtoyé l’agent 007. Certaines sont tombées très vite dans les oubliettes, d'autres ont marqué définitivement les esprits. La liste ci-dessous ne se veut en aucune manière la liste ultime, il n'y en aura jamais. Elle peut être hautement contestable comme approuvée. Les girls ci-dessous ne reflètent que les goûts ressentis par les administrateurs de ce blog. Vos avis (en toute courtoisie) sont attendus :

 

15/ Grace Jones ("Dangereusement vôtre, 1985)


DF74007C-0A97-4BC9-A704-35DE7468DAC8.jpeg

 

Pourquoi elle ?

 

Sans son revirement de dernière minute à l’égard de notre agent préféré, Grace Jones n’aurait pas légitimement le titre de « James Bond girl ». Rarement une James Bond girl n’a été mis si en avant sur une affiche reléguant l’inutile Tanya Roberts au rang de faire valoir insignifiant...

 

 

 

14/ Eunyce Gayson ("Dr No", 1962)

 

BBEEDF17-6C98-46CE-8508-7D730B073446.jpeg

 

Pourquoi elle ?

 

Parce que c’est la toute première James Bond girl de l’histoire de la saga. Il était, à ce titre, difficile de ne pas la mentionner. Elle fut aussi la première à revenir deux fois dans le même rôle en tant que James Bond girl donc.

 

 

 

 

13/ Talisa Soto ("Permis de tuer", 1989)

5C2CFB0E-1F1F-40D5-B6B7-603EB38F1F29.jpeg

 

Pourquoi elle ?

 

Parce que elle est juste « whaouh » ! La jeune originaire de Porto Rico est sans doute une des plus belles girls qu’ait eu la saga avec, de surcroît, un joli rôle à défendre. Pour des raisons éthiques, James lui préfère sa concurrente à la fin mais il s’en faut de peu...

 

 

 

12/ Lois Chiles ("Moonraker, 1979)

9F161D33-F211-4B5A-B0D1-1BB0DCF37A8A.jpeg

Pourquoi elle ?

 

Après avoir raté de peu son recrutement dans l’épisode précédent, « L’espion qui m’aimait », Loïs Chiles est choisie pour « Moonraker » sans souffrir aucunement de la comparaison de son illustre prédécesseur. Elle permet surtout de remonter le niveau d’un épisode assez décevant par ailleurs.

 

 

 

 

11/ Mie Hama ("On ne vit que deux fois", 1967)

 

7F911571-A02D-4C90-A30A-629747372204.jpeg

 

Pourquoi elle ?

 

C’est peut être la plus oubliée des James Bond girls. Une injustice que l’on tient à réparer ici. En plus d’un charme indéniable, elle fut l’une des premières de la saga à être une pure « action girl ».

 

 

 

10/ Carey Lowell ("Permis de tuer, 1989)

4B1CCC94-A496-4182-B91A-BF487AE3200C.jpeg

 

 

Pourquoi elle ?

 

Parce que « Permis de tuer » peut se targuer d’avoir eu deux des plus belles James Bond girls (voir ci-dessus). Carey allie charme et dynamisme à tout bout de champs avec cette dose de sensibilité en plus qui la rend craquante.

 

 

 

9/ Shirley Eaton ("Goldfinger, 1964)

 

9E6ABF8E-833C-4780-AA9A-6043BCF8BA12.jpeg

 

Pourquoi elle ?

 

Elle n’apparaît que quelques minutes à l’écran, mais un plan a suffit à la faire entrer dans l’histoire : celui où elle est allongée, hélas morte, peinte d’or. Une seule image qui a fait entrer la jeune femme dans la légende de la saga.

 

 

 

 

8/ Claudine Auger ("Opération tonnerre, 1965)


8B33759D-0E50-4C25-8A0F-641640079FA3.jpeg
 

Pourquoi elle ?

 

Parce que c’est la première française à avoir été James Bond girl mais pas que. Son regard, son sourire dévastateur en font assurément une des plus belles conquêtes de l’agent 007.

  

 

 

7/ Kim Basinger ("Jamais plus jamais", 1983)

 25C65556-ECE7-4887-A3A1-FCEFC77A80FA.jpeg

 

Pourquoi elle ?

 

D’accord « Jamais plus jamais » n’est pas un épisode officiel de la saga mais comment ignorer que la sublime Kim Basinger a côtoyé James Bond interprété par Sean Connery de surcroît ? Certes un peu potiche dans le film, Kim reste Kim et son charme opère chaque fois.

  

 

 

6/ Halle Berry ("Meurs un autre jour, 2002)


55E186B0-6447-4229-A1C2-F55640E9CE92.jpeg
 

Pourquoi elle ?

 

Parce que c’est sans doute celle qui a été la plus à la hauteur de 007. Aucune James Bond girl n’a été autant efficace dans l’action. Quant à son charisme... Halle Berry emballa tellement la production qu’il fut envisagé qu’un « spin off » autour de son personnage soit fait. En vain.

 

  

 

5/ Kristina Wayborn ("Octopussy", 1983)


1B646E63-AEB5-492A-B9E6-C812A2ED19EA.jpeg
 

Pourquoi elle ?

 

Ah Kristina Wayborn... Alors que le film porte le nom de l’autre James Bond girl, Maud Adams, cette dernière est totalement éclipsée par sa compatriote suédoise. Toutes ses apparitions sont autant d’émoi dont beaucoup ne se sont pas remis. Assurément la James Bond girl la plus sous-exploitée de toute la saga.

 

 

 

4/Barbara Bach ("L'espion qui m'aimait", 1977)

5FE6B51F-B6DB-468C-8831-0388746051E9.jpeg
 

Pourquoi elle ? 

 

Il est extrêmement rare que l’actrice ne soit pas citée quand il s’agit d’évoquer les plus belles James Bond girls de l’histoire de la saga. Au delà de son charme dévastateur, elle est d’une redoutable efficacité au point de piquer la vedette à Roger Moore. Elle est aussi la première James Bond girl à être évoquée dans le titre du film.

 

 

 

3/ Ursula Andress ("Dr No", 1962)

 

97ED543E-2A52-469A-837E-3EBE65507F77.jpeg

 

Pourquoi elle ?

 

Si Eunyce Gauson est la première James Bond girl de l’histoire, Ursula est celle qui termine la première aventure dans les bras de 007. Au delà de cette « anecdote », Ursula a largement marqué la saga par sa beauté et sa sortie de l’eau restée un des sommets dans l’histoire des James Bond girls. Entre Sean Connery et elle, on n’a peut être jamais revu d’aussi beau couple dans la saga.

 

 

 

2/ Eva Green ("Casino Royale", 2006)

 7844E509-8081-4DE9-99DF-729F34178660.jpeg

Pourquoi elle ?

 

Parce que, après Diana Rigg, aucune James Bond girl n’a autant fait chavirer le cœur de Bond. On comprend pourquoi : Eva Green allie énorme séduction à un côté mystérieux qui la rendent plus attirante encore. Bond, période Craig, ne s’en remettra pas au point que les Bond girls suivantes paraîtront bien fades...

 

 

 

 

1/ Diana Rigg ("Au service secret de sa Majesté, 1969)

 
986CA477-9CB8-468C-8A3B-1FC88DE06D15.jpeg

Pourquoi elle ?

 

La question ne se pose même pas. S’il devait n’en restait qu’une ce serait elle. La seule à avoir conquis le cœur de 007 au point de l’épouser. Et qui mieux que l’ex Emma Peel pour incarner cette épouse ? Diana Rigg ne pouvait être de meilleur choix. Sa mort n’en est que plus douloureuse.

 

 

 



22/01/2020
1 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 268 autres membres