Indy Blave, le blog

Indy Blave, le blog

« Les fantasmes »

51B25CFA-8F00-4B57-8BE5-507E2013DE59

 

On ne peut pas dire que le film à sketchs ait pondu beaucoup d’oeuvres marquantes. Peut être même est-ce le seul genre cinématographique qui peut se targuer de n’avoir sorti que très peu de grands films dignes de ce nom même si, bien sûr, on peut penser au « Sens de la vie » des Monty Python, « Pulp fiction » de Tarantino ou encore « Les monstres » de Dino Risi.

 

Stéphane et David Foenkinos se sont donc lancés dans un genre assez piégeur duquel ils sortent un film assez inégal. A travers leurs différentes histoires, les deux frangins alternent le chaud et le froid.

 

Ainsi dans « Les fantasmes » retrouve t-on des sketchs vraiment réussis qui sont ceux joués par Nicolas Bedos et Céline Sallette d’une part et surtout celui avec Karin Viard et Jean-Paul Rouve, le meilleur et justement dernier épisode proposé. Ce sont là deux histoires drôles, rythmées et bien écrites qui relèvent largement l’ensemble.

 

Cet ensemble additionnel est composé de sketchs moins percutants, sympathiques mais pas vraiment désopilants. Si les sketchs avec Denis Podalydes et Suzanne Clément,d’une part, et le trio Ramzi Bedia, Alice Taglioni et Joséphine de Meaux, de l’autre, restent sympathiques, celui avec la  pourtant craquante Joséphine Japy et William Lebghil est aussi vite oublié qu’il a été vu.

 

Et, un peu contre toutes attentes, le sketch le plus raté est peut être celui que l’on attendait le plus. Plus dure est la chute : l’épisode avec les splendides Monica Bellucci et Carole Bouquet est un ratage complet. Voir ces deux actrices flirter avec une vulgarité qui ne leur est pas familière apporte la plus grosse déception à un film décidément bien bancal qui n’a guère de chance de rentrer dans le Panthéon du cinéma.



24/08/2021
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 308 autres membres